FR Twitter Women's Curling Quota Spot THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh
THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh

Le Canada revient de l’arrière pour décrocher une place olympique en curling féminin

Après un début difficile, l’équipe canadienne a terminé en force au Championnat mondial de curling féminin à Calgary pour assurer au pays une place au tournoi olympique de curling féminin à Beijing 2022.

L’équipe du Canada – composée de la skip Kerri Einarson, de la troisième Val Sweeting, de la deuxième Shannon Birchard et de la meneuse Briane Meilleur – a également atteint la phase éliminatoire des Championnats mondiaux, qui commence samedi matin à 11 h (HE).

Suivi des qualifications d’Équipe Canada pour Pékin 2022

Les doubles championnes nationales du Manitoba ont tenu en haleine leurs supporters après un départ d’une seule victoire en six parties. Elles ont partagé leurs deux matchs lors de la première journée de compétition, perdant le premier 6-5 lorsque les Suédoises, toujours aussi coriaces, ont volé des simples dans chacun des deux derniers bouts, mais elles ont ensuite rebondi avec une victoire de 9-2 contre la République tchèque.

This image has an empty alt attribute; its file name is Team-Canada-Kerri-Einarson-2.jpeg
L’équipe canadienne, de gauche à droite, la meneuse Briane Meilleur, la skip Kerri Einarson, la deuxième Shannon Birchard et la troisième Val Sweeting regardent le Danemark jouer au Championnat mondial de curling féminin à Calgary, Alberta, le jeudi 6 mai 2021.THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh

Mais le lendemain, d’autres défaites difficiles ont été enregistrées. Le Canada menait 5 à 3 contre la Suisse avant que les championnes du monde en titre ne marquent trois points en huitième manche pour défaire les Canadiennes par la marque de 8-5. La Fédération russe de curling (FCR) a également marqué trois points dans le huitième bout pour infliger une défaite de 8-7. Deux autres défaites ont suivi dimanche et lundi contre les États-Unis et l’Allemagne, qui jouait avec seulement trois membres de l’équipe suite à deux tests positifs à la COVID-19.

Dos au mur, l’équipe Einarson n’a pas baissé les bras et a enchaîné avec cinq victoires consécutives. Cela a commencé par une victoire de 8-4 contre la Corée du Sud, puis une autre de 10-4 contre l’Italie. L’Écosse a ensuite forcé une manche supplémentaire avec un vol dans le 10e bout, mais le Canada est reparti avec un gain de 6-5.

Les Canadiennes ont marqué quatre fois dans le neuvième bout contre l’Estonie pour s’en sortir avec une victoire de 10-4, puis ont battu le Danemark 10-8 pour faire passer leur fiche au-dessus de 500. Malheureusement, elle n’ont pas pu poursuivre sur leur série victorieuse lorsqu’elles se sont inclinées 7-5 contre le Japon dans l’avant-dernier match de la phase préliminaire.

Mais le Canada a terminé le tournoi à la ronde sur une note gagnante vendredi, en éliminant la Chine 6-4 en neuf manches.

This image has an empty alt attribute; its file name is Team-Canada-Kerri-Einarson-3.jpeg
La capitaine de l’équipe canadienne Kerri Einarson quitte la glace après avoir battu la Chine au Championnat mondial de curling féminin à Calgary, Alberta, le vendredi 7 mai 2021.THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh

Avec une fiche de 7-6, les Canadiennes ont dû patienter et espérer des résultats favorables de ses adversaires. À ce moment-là, la FCR, la Suisse, la Suède et le Danemark avaient assuré quatre des six places olympiques disponibles. Les États-Unis avaient également un bilan de 7-6, tandis que l’Allemagne, la Corée du Sud et l’Écosse étaient toutes à 6-6.

Le match clé a été celui entre l’Allemagne et la Suisse vendredi après-midi. La victoire 8-3 de la Suisse a permis au Canada de se classer parmi les six premiers pour obtenir une place olympique à Beijing 2022.

Les éliminatoires débutent par la ronde de qualification samedi matin. Les demi-finales se dérouleront plus tard dans la journée et les matchs pour les médailles auront lieu dimanche.

This image has an empty alt attribute; its file name is Team-Canada-Kerri-Einarson-4.jpeg
La skip de l’équipe canadienne Kerri Einarson effectue un lancer alors que la meneuse Briane Meilleur, à gauche, et la deuxième Shannon Birchard balaient contre l’Estonie au Championnat mondial de curling féminin à Calgary, en Alberta, le mercredi 5 mai 2021.THE CANADIAN PRESS/Jeff McIntosh

Après ce tournoi, Einarson et Brad Gushue formeront l’équipe canadienne au Championnat du monde de curling en double mixte, qui aura lieu du 17 au 23 mai à Aberdeen, en Écosse. Les sept premiers pays seront assurés d’une place aux Jeux olympiques de Beijing 2022. Le Canada a obtenu au début du mois d’avril sa place olympique en curling masculin grâce à l’équipe Brendan Bottcher.

L’identité de ceux qui porteront la feuille d’érable à Pékin sera déterminée lors des essais nationaux de Curling Canada en novembre, où neuf équipes féminines et neuf équipes masculines se disputeront cet honneur.