Plan de match est le programme de mieux-être global de l’athlète d’Équipe Canada qui vise à aider les athlètes des équipes nationales à vivre une vie meilleure et bien remplie.

Pour beaucoup d’athlètes, s’entraîner dans le but de représenter le Canada aux Jeux olympiques est un emploi à temps plein. Avec Plan de match, la Smith School of Business aide les athlètes à retourner aux études pour se préparer à la vie après le sport.

Depuis 2016, la Smith School of Business et Plan de match aident les athlètes d’élite à aller à l’université en leur offrant des bourses d’études. Qu’ils soient prêts à retourner aux études à temps plein ou qu’ils préfèrent étudier tout en poursuivant l’entraînement, la Smith School of Business a des options qui conviennent aux athlètes à toutes les étapes de leur carrière.

Chaque année, le partenariat donne à plus de 150 athlètes d’élite canadiens la possibilité de s’inscrire à divers programmes, allant du certificat en commerce jusqu’à la maîtrise en administration des affaires (MBA).

Voici un aperçu du parcours de certains athlètes de l’équipe canadienne à la Smith School of Business.

Benjamin Russell et Gabriel Beauchesne-Sevigny avec leur médaille d'or des Jeux panaméricains au C-2 1000m, à Toronto, le 13 juillet 2015.

Benjamin Russell et Gabriel Beauchesne-Sevigny avec leur médaille d’or des Jeux panaméricains au C-2 1000m, à Toronto, le 13 juillet 2015.

BBen Russell et Gabriel Beauchesne-Sévigny sont deux des premiers athlètes à avoir fréquenté la Smith School of Business au début de son association avec le programme Plan de match en 2016. Avant d’être accepté au programme de MBA de l’Université Queen’s, le duo faisait équipe en canoë et a gagné la médaille d’or des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Depuis qu’ils ont troqué le canoë pour les bancs d’école, en janvier 2017, les deux athlètes ont terminé leurs études et entamé une nouvelle carrière. Gabriel est aujourd’hui gestionnaire adjoint de produits pour une entreprise Fortune 500 réputée dans le domaine des produits emballés.

Apprenez-en plus sur leur expérience à la Smith School of Business ici

La diversité des programmes donne la possibilité aux athlètes de combiner l’entraînement et les études. C’est la situation rêvée pour beaucoup d’entre eux. Pour Michael Tayler, olympien de , déménager à Kingston pour la maîtrise en commerce a amplement valu le coup, même si son dernier cours avait lieu quatre semaines seulement avant les Championnats du monde de canoë slalom de 2017.

« Retourner à l’école dans une nouvelle matière me sort de ma zone de confort, mais travailler fort dans un autre domaine que le sport signifie que je serai positif et motivé quand je prendrai ma retraite de l’entraînement à temps plein », explique Michael à Plan de match.

Avec de nombreux athlètes qui étudient à la Smith School of Business et obtiennent leur diplôme, les partisans peuvent s’attendre à de plus en plus de réussites d’Équipe Canada en dehors de l’aire de compétition. Pour en savoir plus sur l’expérience des athlètes à la Smith School of Business, cliquez ici.