Biographie :

Michael Tayler a percé sur la scène internationale en mettant la main sur la seule place du Canada en canoë-kayak slalom des Jeux de 2012 à Londres où il a terminé au 20e rang de l’épreuve masculine de K‑1. Âgé d’à peine 20 ans, il était le plus jeune concurrent en lice. Il s’est taillé une place au sein de l’équipe olympique en ayant le dessus sur John Hastings par 0,11 seconde lors des essais nationaux. À ces mêmes essais, il a devancé le quintuple olympien et ancien champion du monde David Ford. De 2008 à 2010, Michael a été couronné cinq fois champion canadien junior (trois fois en K-1, deux fois en C-1). Il a également terminé au 13e rang des Championnats du monde juniors de 2010 en réussissant le meilleur résultat individuel du Canada à cette compétition. En 2014 et 2015, Michael a pris part aux Championnats du monde seniors ICF, mais aussi des moins de 23 ans. Il doit sa place au sein de l’équipe olympique des Jeux de 2016 à Rio en grande partie à ses victoires aux quatre descentes de K-1 lors des essais nationaux de 2016.

A propos de l’athlète…

Famille : Ses parents, Jim et Christine, sont éducateurs. Sa sœur aînée, Kathleen, a commencé à faire du kayak en même temps que lui et a été membre de l’équipe nationale junior. Débuts : Il a commencé à faire du kayak à l’âge de 8 ans. Il avait alors participé à un camp de kayak d’une semaine pendant que ses parents retournaient au travail après leurs vacances d’été. Il était déjà bon nageur pour son âge et il trouvait que le kayak avait l’air amusant. Au-delà du kayak : Il a obtenu son diplôme en droit et histoire de l’Université Carleton en juin 2016. À l’université, il était membre de la fraternité Tau Kappa Epsilon.