Pour Équipe Canada, si la médaille d’argent remportée jeudi au relais de luge par équipes s’inscrit dans les annales de l’histoire, elle est d’abord et avant tout un signe de rédemption.

L’équipe composée des lugeurs Alex GoughSam EdneyTristan Walker et Justin Snith a remporté la toute première médaille olympique du Canada au relais de luge par équipes grâce à un chrono de 2:24,872. L’épreuve de PyeongChang 2018 s’est achevée sur une note beaucoup plus joyeuse pour les Canadiens qu’il y a quatre ans, lorsque l’équipe avait terminé au quatrième rang, à un dixième de seconde de la médaille de bronze.

À LIRE : L’équipe du relais en luge décroche la deuxième médaille olympique de l’histoire dans le sport

Les lugeurs canadiens Alex Gough, Sam Edney, Tristan Walker et Justin Snith célèbrent leur médaille d’argent remportée à l’épreuve du relais de luge par équipes au Centre olympique de glisse lors des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, en Corée du Sud, le jeudi 15 février 2018. (Photo: LA PRESSE CANADIENNE/Jonathan Hayward)

« Nous étions tellement proches à Sotchi », commente Snith, qui a concouru avec Walker dans la portion double du relais. « On a passé quatre ans tellement proches, et pouvoir finalement vivre ce moment après être passé à côté… ça n’a pas de prix. »

La peine ressentie à Sotchi 2014 a été ravivée chez les Canadiens au cours des derniers mois. Il semble que l’équipe s’attendait à recevoir la médaille d’argent après qu’on a découvert que quelques membres de l’équipe russe – médaillée d’argent – faisaient partie de la dizaine d’athlètes qui auraient commis une infraction de dopage à Sotchi. Un tribunal d’arbitrage ayant invalidé les sanctions, le Canada a de nouveau été relégué au quatrième rang.

« C’est sûr que ça aide », a répondu Edney lorsqu’on lui a demandé si la victoire de jeudi pouvait aider le quatuor à laisser le souvenir de Sotchi derrière lui. « Je pense que cela démontre la force de notre équipe. Cela nous a nourris. Cela nous a nourris pendant longtemps. Je ne sais pas si chacun de nous y a pensé. Pendant la journée, j’y ai probablement pensé, mais je savais aussi que nous avions travaillé d’arrache-pied et que nous avions fait tout ce qu’il fallait. Ce soir, il s’agissait de glisser les uns pour les autres et de glisser pour le Canada, et c’est ce que nous avons fait. »

À LIRE : Alex Gough à l’origine d’une historique euphorie pour la luge olympique canadienne

Tristan Walker et Justin Snith, du Canada, réagissent, dans la zone d’arrivée, à la médaille d’argent remportée par le Canada au relais de luge par équipes aux Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, en Corée du Sud, le jeudi 15 février 2018. (Photo: David Jackson)

Gough s’est fait l’écho des commentaires d’Edney au sujet du souvenir de Sotchi.

« Nous l’avons transformé en motivation afin d’arriver ici et d’avoir une autre chance », ajoute Gough. « Nous ne nous sommes pas attardés sur le passé, mais nous en avons fait une source de motivation afin d’aller de l’avant. »

Gough, Edney, Walker et Snith sont loin d’être des étrangers l’un pour l’autre, ayant participé à trois Jeux olympiques d’hiver ensemble. Ils ont connu leur lot de succès, notamment trois médailles au relais par équipes aux Championnats du monde, mais la médaille olympique leur avait jusque‑là toujours échappé.

Gough a été la première à s’élancer pour le Canada jeudi, suivie par Edney, puis du tandem Walker-Snith. Leur temps les a propulsés devant les États‑Unis – qui menaient la compétition jusqu’alors – tandis qu’il ne restait que l’Autriche et l’Allemagne à passer.

Le relais de luge d’Équipe Canada enlève la médaille d’argent au Centre de glisse d’Alpensia lors des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018 en Corée du Sud, le 15 février 2018. (Photo: David Jackson)

« C’est une sensation merveilleuse de savoir qu’on se tiendra ensemble sur le podium pour représenter le Canada », affirme Edney. « C’est quelque chose d’incroyable. »

Sachant qu’ils avaient gagné une médaille, les Canadiens se sont jetés sur Walker et Snith lorsqu’ils se sont arrêtés.

« Comment ne pas célébrer quelque chose comme ça? », demande Gough en souriant après la course.

Les Autrichiens, qui passaient après les Canadiens, ont été incapables de les rattraper. Quant à l’Allemagne, le dernier pays en lice, elle a inscrit un record de 2:24,517, qui lui a valu la première place, et le Canada a ainsi obtenu l’argent.

Cette médaille vient accentuer le caractère historique de ces Jeux olympiques pour le programme canadien de luge. Mardi, la médaille de bronze de Gough à l’épreuve individuelle chez les femmes était la première médaille de l’histoire du Canada en luge olympique.

Sam Edney (à gauche) et Alex Gough (à droite) réagissent alors que leurs coéquipiers du relais de luge d’Équipe Canada, Tristan Walker et Justin Snith, franchissent la ligne d’arrivée aux Jeux olympiques d’hiver PyeongChang 2018, en Corée du Sud, le jeudi 15 février. (Photo: David Jackson)

Envahi par l’émotion, Walker explique que l’équipe a tiré sa source d’inspiration de la performance de Gough. Le lien qui unit ces quatre coéquipiers était visible dans les célébrations qui ont suivi la course.

« Cette épreuve par équipes, être capable de réaliser ce qu’on a réalisé avec nos coéquipiers et de concourir ensemble… c’était incroyable », d’ajouter Walker.

Gough a terminé quatrième deux fois à Sotchi – à l’épreuve individuelle et au relais par équipes. Le double masculin avait également obtenu une quatrième place. PyeongChang représente une agréable amélioration pour le programme canadien.

« Venir ici et concourir avec ces gars, c’est incroyable », a ajouté Gough. « C’est une sensation merveilleuse de concourir dans le format par équipes, et cette médaille, je la voulais tellement pour eux. J’ai embarqué sur cette piste et j’ai effectué la meilleure descente possible. Ils m’ont suivie, et nous avons enfin obtenu notre rédemption. »

Consultez l’horaire complet d’Équipe Canada à PyeongChang 2018