Comme le veut la tradition, plusieurs athlètes olympiques souhaitent commémorer leur expérience olympique avec un tatouage après les Jeux. En 2016, certains Canadiens s’étaient prêtés au jeu et étaient passés sous l’aiguille en revenant de Rio.

Plusieurs athlètes d’Équipe Canada en seront à leur première expérience olympique et risquent de poursuivre la tradition après PyeongChang 2018. Voici quelques exemples de Canadiens tatoués, dont certains symbolisant leur expérience olympique du passé.

Charles Hamelin – Patinage de vitesse sur courte piste

Charles Hamelin en sera à ses quatrièmes jeux et a déjà immortalisé ses dernières participations. Ceux de PyeongChang ne font pas exception, alors que le quadruple médaillé olympique y prendra part avec un nouveau tatouage sur la cuisse. Ce dernier symbolise le succès, les athlètes et la famille.

Samuel Girard – Patinage de vitesse sur courte piste

Le coéquipier de Charles Hamelin, Samuel Giard, a lui aussi quelques tatouages, en voici un exemple, situé sur son avant-bras. À PyeongChang 2018, ce sera la première fois que Girard représentera le Canada aux Jeux olympiques.

Kasandra Bradette – Patinage de vitesse sur courte piste

Une autre patineuse de vitesse sur courte piste est tatouée et il s’agit de Kasandra Bradette. Tout comme Samuel Girard, c’est son avant-bras qui a hérité d’un tatouage, celui d’un cerf en ce qui concerne la Canadienne.

Eric Radford – Patinage artistique

Les anneaux olympiques sont très populaires chez les athlètes qui veulent suivre cette coutume. Eric Radford en sera à ses deuxièmes Jeux et s’était tatoué l’emblème de l’événement, une fois revenu de Sotchi 2014. La première compétition de patinage artistique aura lieu le 9 février avec les épreuves par équipes.

Brianne Tutt – Patinage de vitesse sur longue piste

La patineuse de vitesse sur longue piste, Brianne Tutt, s’était elle aussi fait tatouer le symbole des Jeux, après ceux de Sotchi, en 2014. De son côté, la Canadienne a opté pour l’avant-bras afin de graver le souvenir de sa première expérience olympique.

Mark Mcmorris – Snowboard

Mark McMorris compte plusieurs tatouages, dont celui-ci, lui rappelant de vivre le moment présent. En espérant qu’il respecte ce dicton tout au long des Jeux, qui s’avéreront être ses deuxièmes.

Sébastien Toutant – Snowboard

Mark Mcmorris n’est pas le seul athlète en snowboard avec un tatouage. Sébastien Toutant possède une manche complète où on y retrouve notamment une boussole, une rose et un tigre. Tout comme son coéquipier, Toutant en sera à sa deuxième présence aux Olympiques.

Les épreuves de snowboard commenceront le 10 février, avec celles de slopestyle, chez les hommes.

Eric O’Dell – Hockey sur glace

Le joueur de hockey Eric O’Dell (à droite sur la photo) a une épaule complètement tatouée, en plus d’une partie de son bras. L’attaquant en sera à sa première expérience olympique et peut-être qu’il décidera de souligner ce moment après les Jeux avec un nouveau tatouage.

 

Kaillie Humphries – Bobsleigh

Difficile de ne pas parler de Kaillie Humphries lorsqu’il est question d’athlètes canadiens tatoués! On ne peut les apercevoir lorsqu’elle porte sa combinaison, mais Humphries compte de nombreux tatouages sur tout son corps. Elle représentera le pays pour une quatrième fois aux Olympiques et tentera de mettre la main sur une troisième médaille d’or en bobsleigh. Les premières descentes de cette discipline à PyeongChang 2018 sont prévues pour le 18 février.

Gardez l’œil ouvert au cours des prochaines semaines afin de voir quels sont les autres athlètes canadiens qui décideront de poursuivre la tradition et qui souligneront ainsi leur passage à PyeongChang 2018.

Voici la liste de tous les membres d’Équipe Canada pour les prochains Jeux, qui débutent ce vendredi.