Avec PyeongChang 2018 qui débute dans moins d’une semaine, plusieurs athlètes coréens ont prouvé qu’ils pourraient très bien terminer les Jeux avec une médaille au cou.

La Corée du Sud est connue pour son excellence, et cela ne devrait pas faire exception à PyeongChang 2018. Certains Coréens pourraient même ravir des places de podium aux athlètes canadiens, notamment en patinage de vitesse sur courte piste, sur longue piste et en skeleton.

Voici cinq athlètes coréens qu’on devra avoir à l’œil tout au long des Jeux et qui feront face à des Canadiens ayant le même objectif, soit celui d’obtenir la médaille d’or.

Choi Minjeong – Patinage de vitesse sur courte piste

Choi Minjeong patine vers une médaille d’or au 1000 m, à la Coupe du monde de Calgary. Dimanche, 6 novembre 2016. LA PRESSE CANADIENNE/Jeff McIntosh

Difficile de négliger tout l’effort qu’a mis Choi Minjeong pour atteindre l’excellence, elle qui pouvait s’entraîner dix heures par jour durant la saison. Son travail aura porté ses fruits, alors que Choi Minjeong a remporté sept championnats du monde et a gagné 39 Coupes du monde depuis ses débuts, en 2014.

Choi luttera avec les Canadiennes Kim Boutin et Marianne St-Gelais pour la première place à PyeongChang 2018.

L’automne dernier, l’athlète coréenne a terminé en deuxième place au 500 m et au 1000 m. Kim Boutin avait alors raflé l’or au 1000 m, tandis que St-Gelais avait remporté les grands honneurs au 500 m. Choi Minjeong s’était toutefois reprise au 1500 m, où elle a terminé au sommet du podium, ce qu’elle compte bien répéter lors des prochains Jeux olympiques.

Hwang Daeheon – Patinage de vitesse sur courte piste

Hwang Daeheon (gauche) avait remporté l’argent au 1000 m à la Coupe du monde de Séoul. Le Canadien Samuel Girard (droite) avait mis la main sur le bronze. 19 novembre 2017. (AP Photo/Ahn Young-joon)

Hwang Daeheon s’est forgé un nom en patinage de vitesse sur courte piste lors de la saison 2016-2017 lorsqu’il a décroché sa première médaille d’or au 1000 m. Il a ensuite été nommé recrue de l’année par la fédération coréenne de patinage.

Hwang offre toujours une belle adversité à l’athlète canadien et quadruple médaillé olympique, Charles Hamelin. À la Coupe du monde de Séoul, Hwang a terminé tout juste derrière Hamelin au 1500 m, pour ensuite recevoir l’argent au 1000 m. C’est le Canadien Samuel Girard qui avait alors pris la troisième place.

Plus tard dans la saison, le Coréen a été le plus rapide au 1500 m, lors de la Coupe du monde de Dordrecht. Hwang avait aussi gagné le bronze au 500 m, lui permettant de se placer au troisième rang du classement général du 500 m.

Lee Sanghwa – Patinage de vitesse sur longue piste

Lee SangHwa patine lors du 500 m de la Coupe du monde de Kearns, en Utah. Samedi 9 décembre 2017. (AP Photo/Rick Bowmer)

Athlète olympique de renom, Lee Sanghwa est la meilleure patineuse de vitesse sur longue piste de son pays. Elle a été récompensée par le Comité olympique coréen, par la 19e cérémonie des sports Coca-Cola en Corée du Sud et par la cérémonie des sports féminins MBN, toujours en Corée du Sud.

Lee en sera à ses quatrièmes Jeux olympiques. Elle a obtenu la médaille d’or au 500 m à Vancouver 2010 et Sotchi 2014, alors qu’elle s’était contentée d’une cinquième position à Turin 2006. La représentante coréenne va tout faire pour rester au sommet, elle qui pourrait être la deuxième femme à mettre la main sur une médaille d’or au 500 m lors de trois Jeux consécutifs.

Kim Boreum – Patinage de vitesse sur longue piste

Kim Boreum est passé du patinage de vitesse sur courte piste à celui sur longue piste en 2010, après avoir vu sa compatriote Lee Seung-Hoon prendre la même décision avant de remporter l’or aux Jeux de Vancouver.

Kim ne vise que la première place à PyeongChang, ce qui s’ajouterait à son titre de championne du monde en départ groupé. Sans oublier ses premières places en Coupe du monde à Nagano et Heerenveen, remportées lors de la saison 2016-2017. Cette année, Kim Boreum a terminé 3e au départ groupé, à la Coupe du monde de Salt Lake City. Elle sera définitivement à surveiller lors des Jeux de PyeongChang, alors qu’elle affrontera la Canadienne Ivanie Blondin en départ groupé.

Yun Sungbin – Skeleton

Yun Sungbin a terminé en première place lors de la Coupe du monde de Whistler, en novembre dernier. LA PRESSE CANADIENNE/Darryl Dyck

Après être terminé en 16e place aux Jeux de Sotchi 2014, Yun Sungbin se place désormais parmi l’élite en skeleton. Il est présentement classé premier en Coupe du monde IBSF.

Yun s’est hissé sur la plus haute marche du podium à Park City, à Whistler et à Winterberg. Il a terminé en deuxième place à Lake Placid et à Innsbruck. Il a prouvé qu’il était le plus grand adversaire du Canadien Dave Greszczyszyn, qui a récemment gagné sa première médaille en Coupe du monde. Il a mis la main sur le bronze lors de la Coupe du monde de Winterberg et occupe présentement le huitième rang au classement général.