Biographie :

Nick Hoag est peut-être le plus jeune membre de l’équipe masculine de volleyball de Rio 2016, mais il provient de la famille que certains considèrent comme numéro un dans ce sport. Son père, Glenn, faisait partie de l’équipe qui a terminé 4e aux Jeux olympiques de 1984 à Los Angeles et dirige actuellement l’équipe nationale masculine depuis presque dix ans. L’un des rêves de Nick était d’être entraîné par son père au sein de l’équipe nationale. Sa mère, Donna, a été membre de l’équipe nationale après sa brillante carrière sportive universitaire. Son frère aîné, Christopher, fait également partie de l’équipe nationale. Les deux frères ont joué ensemble à l’Universiade de 2013 après que le jeune Nick a participé au Championnat du monde junior de 2011 de la FIVB. En 2014, il était le membre le plus jeune de l’équipe canadienne qui a connu sa meilleure performance (7e rang) de son histoire au Championnat du monde de volleyball de la FIVB. Nick a également fait partie de l’équipe panaméricaine médaillée de bronze lors des Jeux de Toronto. Au Championnat continental NORCECA de 2015, où la formation canadienne a remporté la médaille d’or, il a été nommé joueur par excellence. En 2016, il a aidé le Canada à terminer 1er du groupe 2 de la Ligue mondiale de la FIVB, résultat qui permet à l’équipe de participer au prestigieux groupe 1 en 2017.

À propos de l’athlète…

Famille : Son père, Glenn Hoag, a participé aux Jeux olympiques de 1984 et entraîne l’équipe nationale masculine depuis 2006. Sa mère, Donna Kastelic, a aussi été membre de l’équipe nationale. Son frère aîné, Christopher, fait également partie de l’équipe nationale. Débuts : Il a grandi dans une mentalité axée sur le volleyball, mais il a pratiqué d’autres sports lorsqu’il était jeune avant de choisir le volleyball. Au‑delà du volleyball : Citation préférée : « Ce ne sont pas les choix que l’on fait, mais c’est la façon dont on les affronte qui nous définit. » – Glenn Hoag. On le surnomme Chris.