Biographie :

Catherine Beauchemin-Pinard est la seule judoka canadienne à avoir remporté deux médailles aux Championnats du monde juniors de l’IJF. Elle a mis la main sur l’argent en 2013 et sur le bronze en 2014. En 2013, elle a décroché son premier titre de championne canadienne senior, en même temps que celui des moins de 21 ans. Elle a aussi participé aux Championnats du monde de l’IJF à trois reprises. Elle a notamment été la meilleure représentante du Canada en terminant en 5e position lors des Championnats de 2015. Plus tôt cette année-là, elle avait remporté la médaille d’argent aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Catherine a connu une année 2014 très fructueuse. Elle a remporté sa première victoire en Coupe du monde à l’Open panaméricain de Montevideo en mars. En juin, elle a gagné l’Open panaméricain de San Salvador avant sa première victoire au Grand Prix d’Oulan-Bator et au Grand Chelem de Tioumen, en Russie, en juillet. Elle a décroché la médaille de bronze des Championnats panaméricains d’Edmonton en 2015 et elle y a obtenu la médaille d’argent un an plus tard.

 À propos de l’athlète…

Famille : Elle est la fille de Michel Pinard et Linda Beauchemin. Sa sœur aînée s’appelle Patricia et son frère aîné, Frédéric. Débuts : Elle a commencé à faire du judo à l’âge de 9 ans. Ses lectures à propos de Nicolas Gill lui ont donné envie d’essayer le judo et elle a vite eu la piqûre. Au-delà du judo : Elle étudie en arts visuels au Cégep Édouard-Montpetit. Elle aimerait étudier en gestion du tourisme et de l’hôtellerie ou la comptabilité à l’UQAM après Rio 2016. Elle aime le yoga chaud, la cuisine, les beaux-arts et le camping. Son modèle est son ancienne entraîneure Marie-Hélène Chisholm, qui l’a impressionnée avec sa détermination et toutes ses histoires. Elle collectionne les tasses et les alcools des pays qu’elle visite. On la surnomme Cath. En voyage, elle apporte toujours du beurre d’arachides. Sa devise : « Quand on veut, on peut. »