Une athlète d'haltérophilie en action

Tali Darsigny

Biographie

L’année 2018 a marqué la percée de Tali Darsigny sur la scène internationale quand elle a remporté la médaille d’argent chez les 58 kg aux Jeux du Commonwealth et la médaille de bronze aux Championnats du monde juniors de l’IWF. Elle était particulièrement fière de sa prestation à Gold Coast puisqu’elle y a établi des marques personnelles à l’épaulé-jeté (112 kg) et en franchissant la barre des 200 kg pour la première fois au cumulatif. Elle a conclu l’année en soulevant 202 kg dans la nouvelle catégorie des 59 kg aux Championnats du monde de l’IWF, un nouveau sommet. 

Darsigny avait d’abord représenté le Canada aux Championnats du monde juniors de l’IWF en 2015 où elle a pris le 10e rang chez les 58 kg. En 2016, elle s’est hissée au huitième rang des Mondiaux juniors et a pris la sixième place aux Championnats du monde universitaires de la FISU. 

En 2017, elle a évolué chez les 63 kg pour la seule fois de sa carrière aux Jeux mondiaux universitaires de la FISU, où elle a pris le neuvième rang, un résultat qu’elle a répété l’année suivante chez les 58 kg à sa première présence aux Championnats du monde seniors de l’IWF. 

En 2019, Darsigny a raté le podium par seulement quatre kilos aux Championnats panaméricains, puis elle a pris le septième rang aux Jeux panaméricains à Lima. Dans les deux cas, elle a soulevé 203 kg, un sommet personnel. Elle a réalisé cette même performance au poids cumulé à sa dernière compétition internationale de saison, soit la 49e édition du Challenge 210, qui lui a valu une médaille d’or après avoir pris le 18e rang aux Championnats du monde de 2019. 

À sa seule compétition internationale de 2020, Darsigny a remporté une médaille de bronze à la Coupe du monde 2020 à Rome chez les 59 kg. Elle a pris le septième rang à l’édition reportée des Championnats panaméricains disputés en avril 2021.

À l’âge de 13 ans, Darsigny a remporté une médaille de bronze aux Championnats canadiens seniors. Elle a ensuite remporté quatre titres nationaux seniors et sept titres nationaux juniors. À sa dernière année dans la catégorie junior, elle a établit trois records canadiens chez les 59 kg. 

À propos de Tali

Débuts : A commencé à soulever des poids à l’âge de huit ans, suivant les traces de ses parents dans ce sport…  Elle aime qu’il s’agisse d’un sport individuel ce qui fait en sorte qu’elle est la seule qui contrôle son résultat et qu’il soit facile de voir sa progression en ajoutant des kilos… Autres intérêts : Étudie en chiropratique à l’Université du Québec à Trois-Rivières… Elle aime aller au restaurant, au cinéma, monter des montagnes, faire de la randonnée, faire des créations artistiques et cuisiner… Ambassadrice de La Course des Rêves et de Jeunes en Santé qui fait la promotion de l’activité physique et des saines habitudes de vie chez les jeunes… De tout et de rien : Son père et entraîneur Yvan a représenté le Canada aux Jeux de Los Angeles 1984 et de Barcelone 1992… Sa mère Kim Barré a représenté le Canada à quatre Championnats du monde (1988 à 1991)… Ses frères Matt et Shad sont tous les deux haltérophiles de niveau national…Elle est inspirée par les haltérophiles canadiennes qui l’ont précédé, notamment Annie Moniqui, Marie-Ève Beauchemin-Nadeau et Christine Girard… Elle s’entraîne avec sa coéquipière Rachel Leblanc-Bazinet… Elle voyage toujours avec un ours en peluche que son copain lui a donné à la Saint-Valentin… Elle garde et collectionne toutes ses cartes d’accréditation de compétition… 

Palmarès international

Jeux panaméricains : 2019 - 7e (59 kg)

Jeux du Commonwealth : 2018 - ARGENT (58 kg)

Championnats du monde de l’IWF : 2019 - 18e (59 kg); 2018 - 15e (59 kg); 2017 - 9e (58 kg)

Championnats du monde juniors de l’IWF :2018 – BRONZE (58 kg); 2017 – 11e (58 kg); 2016 – 8e (58 kg); 2015 – 10e (58 kg)

Championnats panaméricains : 2021 - 7e (59 kg); 2019 – 4e (59 kg)

Universiades de la FISU : 2017 - 9e (63 kg)

Championnats du monde universitaires de la FISU : 2016 - 6e (58 kg)