Luge – PyeongChang 2018

Site de compétition : Centre de glisse d’Alpensia

Dates des compétitions : 10-15 février (Jours 1-6)

Nombre d’épreuves : 4 (1 masculine, 1 féminine, 2 mixtes)

Les compétitions de luge se font sur une piste glacée que les athlètes dévalent sur une luge en fibre de verre. Au sommet de la piste, l’athlète agrippe deux poignées et se balance de l’avant vers l’arrière afin de prendre de la vitesse. Après la première impulsion, l’athlète quitte l’aire de départ et accélère avec ses mains à l’aide de gants cloutés qui adhèrent à la glace. Il se couche ensuite sur le dos, les pieds pointés vers l’avant et la tête baissée pour conserver un maximum d’aérodynamisme. Les compétiteurs manœuvrent leur luge à l’aide du poids de leurs corps et en appuyant sur deux patins avec leurs jambes. La vitesse dans les courbes inclinées peut atteindre 130 km/h, et les lugeurs peuvent ressentir une force qui équivaut à cinq fois celle de la gravité. Toutes les épreuves de luge sont chronométrées au millième de seconde (0,001).

Alex Gough lors de la deuxième descente de l'épreuve féminine de luge à la Coupe du monde de Park City, Utah, le 17 décembre 2016. (AP Photo/Rick Bowmer)

Lors des épreuves individuelles masculines et féminines et de l’épreuve en double, les compétiteurs ayant le cumul de temps le plus bas après quatre descentes l’emportent. Le départ des hommes se fait au plus haut point de la piste. À PyeongChang 2018, ils parcourront une distance de 1344 m sur un dénivelé de 117 m. À l’épreuve féminine et en double, les athlètes parcourront 1202 m de piste sur un dénivelé de 95 m.

Tristan Walker, Justin Snith

L’épreuve du relais par équipes mixte compte deux lugeurs individuels, soit une femme et un homme, ainsi qu’un double. Ils prennent part à la course dans cet ordre à partir de la position de départ la plus basse. Lorsque la luge franchit la ligne d’arrivée, l’athlète doit toucher un panneau au-dessus de la piste qui ouvre la barrière pour la prochaine luge. Le chronomètre s’arrête quand la luge double franchit la ligne d’arrivée, ce qui détermine le temps de l’équipe. Le résultat final ne compte qu’une seule descente par équipe.

Albrecht, Grant | Moffat, Mike

Le Canada aux Jeux (avant PyeongChang 2018)

Le Canada n’a pas encore remporté de médaille olympique en luge. Le pays est passé le plus près du podium à Sotchi 2014 avec trois 4es places : l’épreuve féminine individuelle (Alex Gough), l’épreuve en double (Tristan Walker et Justin Snith) et l’épreuve de relais par équipes mixte (Alex Gough, Sam Edney, Tristan Walker et Justin Snith). Sam Edney détient le meilleur résultat masculin du pays avec sa 7e position Vancouver 2010.