Comment ça fonctionne :

En gymnastique rythmique, les prouesses acrobatiques, comme les sauts et les renversements, sont interdites. Accompagnées de musique, les gymnastes doivent manier leur engin avec autant de variété et de rapidité que possible sur un tapis de 13 mètres sur 13 mètres.

La compétition olympique de gymnastique rythmique est composée de deux épreuves, soit le concours multiple individuel et le concours par équipes. À l’épreuve individuelle, les gymnastes effectuent quatre routines de 75 à 90 secondes à l’aide de quatre engins différents. Les points obtenus aux quatre engins sont additionnés pour déterminer le classement.

Gymnastique rythmique

Gymnastique rythmique

Le concours par équipes comprend deux routines, l’une avec engins identiques et l’autre avec deux types d’engins. Les routines de groupe durent de 2 min 15 s à 2 min 30 s. Les chorégraphies sont composées d’éléments d’échange et de collaboration techniquement exigeants et spectaculaires. Les points obtenus aux deux routines sont additionnés pour déterminer le classement.

Quatre juges évaluent la difficulté des routines. La note la plus élevée et la note la plus basse sont laissées de côté et l’on calcule la moyenne des deux autres. La note de difficulté maximale est de 10,00 points. Cinq autres juges évaluent l’exécution et le caractère artistique des routines. La note la plus élevée et la note la plus basse sont retranchées et l’on calcule la moyenne des deux autres. La note d’exécution maximale est de 10,00 points.

Canada's Patricia Bezzoubenko competes in the ball portion of the rhythmic gymnastics all-around event in Commonwealth Games action in Glasgow, Scotland on Friday, July 25, 2014. Bezzoubenko won the gold medal. THE CANADIAN PRESS/Andrew Vaughan

La Canadienne Patricia Bezzoubenko lors de la portion du ballon en gymnastique rythmique aux Jeux du Commonwealth à Glasgow, Écosse. Bezzoubenko remporta la médaille d’or. THE CANADIAN PRESS/Andrew Vaughan

Le Canada aux Jeux olympiques

À Los Angeles 1984, Lori Fung devient la première et seule Canadienne à ce jour à obtenir une médaille olympique en gymnastique rythmique. Elle remporte l’or au tout premier concours multiple individuel en surprenant la favorite, la Roumaine Doina Staiculescu, avec qui Fung s’entraînait depuis qu’elle avait fini 23e aux Championnats du monde de 1983.