Les meilleurs joueurs de tennis de la planète fouleront les courts de Montréal de Toronto à partir de lundi. Parmi eux, de nombreux Canadiens seront en action, autant chez les hommes que chez les femmes.

Comme chaque année impaire, ce sont les hommes qui s’affronteront dans la métropole québécoise.

Milos Raonic retourne le service de Roger Federer durant leur match de quart de finale à Wimbledon 2017. Le Canadien, qui pourrait croiser le fer avec la légende suisse à la Coupe Rogers, a trois victoires en carrière contre Federer. (AP Photo/Kirsty Wigglesworth)

Milos Raonic mène le contingent canadien en simple, lui qui se place au dixième rang du classement mondial. Raonic avait conquis le public montréalais en 2013 en atteignant la finale ici même. Il a été ralenti par des blessures durant la présente saison, mais a tout de même réalisé de très bons résultats, dont deux quarts de finale en tournoi du grand chelem. Il a entre autres battu Rafael Nadal, Alexander Zverev et Juan Martin Del Potro.

En vertu de son classement, Raonic aura un laissez-passer en première ronde et affrontera le gagnant du duel entre Daniil Medvedev et Adrian Mannarino au tour suivant. Si tout va bien, il pourrait faire face à David Goffin en troisième ronde et au triple champion du tournoi Rafael Nadal en quart de finale.

Vasek Pospisil est au service durant son match de quart de finale contre Nikolay Davydenko à Montréal en 2013. Le Canadien en avait impressionné plus d’un en atteignant la demi-finale. (PC/Paul Chiasson)

Vasek Pospisil tentera lui aussi de répéter ses exploits de 2013 à Montréal, alors qu’il s’était rendu en demi-finale, avant de perdre contre Raonic. Les faits saillants de sa saison incluent une victoire sur le no.1 mondial Andy Murray au prestigieux tournoi d’Indian Wells et un titre sur le circuit Challenger à Busan, en Corée du Sud. Présentement au 72e rang mondial, Pospisil avait atteint le 25e rang au début de l’année 2014.

Bonne nouvelle pour les Canadiens : Pospisil affrontera son compatriote Peter Polansky en première ronde, ce qui veut dire qu’un des deux est assuré de passer à la ronde suivante. La mauvaise nouvelle toutefois : la gagnant aura à se mesurer au grand Roger Federer, de retour à Montréal pour la première fois depuis 2011.

Denis Shapovalov tente de donner l’avance au Canada lors du match de la Coupe Davis contre le britannique Kyle Edmund le 5 février dernier. (PC/Justin Tang)

La jeune sensation Denis Shapovalov, à seulement 18 ans, commence à écrire son nom sur le circuit de l’ATP. Il tentera d’en faire de même à Montréal, lui qui s’est déjà démarqué en sol canadien. Il a gagné les tournois Challenger de Gatineau et Drummondville cette saison, mais surtout, il avait vaincu la 19e raquette mondiale Nick Kyrgios à Toronto l’an dernier. Son opposant en première ronde sera un joueur issu des qualifications. En cas de victoire, il affrontera le gagnant du duel de géants entre Juan Martin Del Potro et John Isner.

Deux autres Canadiens auront un laissez-passer pour le tableau principal : Polansky et Brayden Schnur. Polansky a atteint la deuxième ronde à quatre reprises ici (2009, 2010, 2014, 2016) tandis que Schnur en sera à sa deuxième participation au tournoi. Ce dernier se mesurera au coriace Richard Gasquet en première ronde, 29e raquette mondiale et ancien no.7.

Les Canadiens Philip Bester, Frank Dancevic, Filip Peliwo, Benjamin Sigouin, Samuel Monette, Kelsey Stevenson et Pavel Krainik devront passer par les qualifications pour accéder au tableau principal.

Eugenie Bouchard célèbre un point lors de son match de deuxième tour à Montréal en 2016. Elle avait alors battu tour à tour Lucie Safarova et Dominika Cibulkova. (PC/Paul Chiasson)

Du côté de Toronto, trois Canadiennes ont obtenu un laissez-passer pur le tableau principal en simple. Eugenie Bouchard tentera de relancer sa saison, elle qui se retrouve au 73e rang mondial. Son meilleur résultat cette saison est un quart de finale au tournoi de Madrid. Finaliste de Wimbledon 2014, elle avait fait bonne figure l’an dernier en remportant deux victoires à Montréal, dont une contre la dixième joueuse mondiale Dominika Cibulkova.

En première ronde, Bouchard sera opposée à une joueuse issue des qualifications. Avec une victoire, elle aurait un défi de taille en la troisième tête de série Angelique Kerber en deuxième ronde.

Françoise Abanda célèbre sa victoire sur le court central après sa victoire contre Saisai Zheng à Montréal en 2016. (PC/Paul Chiasson)

Françoise Abanda a également obtenu son laissez-passer pour le tableau principal, elle qui connait une bonne saison dans l’ensemble. Elle a d’ailleurs remporté ses deux premières victoires en tournoi du grand chelem à Roland-Garros et Wimbledon. Abanda est à son meilleur devant ses partisans, remportant une victoire décisive sur le central à Montréal l’an dernier ainsi que deux victoires en Fed Cup plus tôt cette année au Stade Uniprix.

Son opposante de première ronde sera l’ancienne no.5 mondiale Tchèque Lucie Safarova. Il s’agira d’un premier affrontement entre les deux joueuses. Elle pourrait retrouver la gagnante du duel entre Dominika Cibulkova et Lesia Tsurenko en deuxième ronde.

Âgée de 17 ans, Bianca Andreescu en sera à sa première présence dans ce tournoi. Elle devait normalement passer par les qualifications, mais à la suite du forfait de la Russe Maria Sharapova, elle a obtenu laissez-passer dans le tableau principal. La jeune joueuse se remet tout juste d’une énorme victoire contre la 13e joueuse mondiale Kristina Mladenovic à Washington. La Hongroise Timea Babos sera son adversaire d’entrée de jeu à Toronto.

Gabriela Dabrowski, Katherine Sebov, Aleksandra Wozniak, Carole Zhao, Carson Branstine et Charlotte Robillard-Millette pourront toutes accéder au tableau principal si elles passent à travers les qualifications.