Biographie :

Peter Polansky (2)Ayant joint les rangs professionnels en 2006, Peter Polansky est classé au 122e rang du circuit de l’ATP World Tour, un sommet en carrière réalisé en septembre 2014. Il a remporté 13 tournois en simple (12 sur le circuit ITF Futures et un sur le circuit ATP Challenger) pour enfin gagner des bourses de plus de 600 000 $, qui ont été marquées par quatre victoires en 2007 et trois victoires dans chacune des années 2011 et 2013. Au cours de sa carrière, Peter s’est qualifié pour une sélection au tableau principal aux Internationaux d’Australie, de France et des États-Unis. Sa meilleure performance dans un tournoi du Grand Chelem remonte aux Internationaux des États-Unis de 2010, où il s’est rendu en deuxième ronde. En août 2010, il s’est vu attribuer une inscription privilégiée à la compétition ATP Masters 100 à Toronto, où il a vaincu Jurgen Melzer en première ronde, alors classé au 15e rang sur le circuit du monde. Il s’agissait de la première victoire d’un Canadien contre un adversaire du Top 15 à Toronto depuis 2003. Peter était membre de l’équipe de la Coupe Davis qui a subi la défaite contre le Japon en première ronde du Groupe du monde en février 2014. Il avait précédemment participé au match remporté par le Canada contre Israël aux éliminatoires du Groupe du monde en septembre 2011.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Sa mère se nomme Beata Polansky. Sa sœur aînée s’appelle Nicole. Débuts : Il s’est initié au tennis à l’âge de 6 ans. Son père a joué au tennis à titre récréatif et a inspiré son fils à jouer. Autres intérêts : Il est étudiant en ligne à temps partiel à l’Université Ryerson. Il aime regarder la télé et des films, et il aime aussi les ordinateurs et la programmation assistée par ordinateur. De tout et de rien : Sa devise favorite : « Si vous n’êtes pas premier, vous êtes dernier. » Parmi ses modèles, on trouve Roger Federer et Rafael Nadal, et ce, à cause de leur sens du leadership. On le surnomme Petey. En avril 2006, Peter est tombé du troisième étage d’un immeuble au Mexique après être passé en somnambule à travers une vitre; il n’a pas subi de factures osseuses, mais s’est coupé le muscle du mollet gauche, ce qui a nécessité plus de 400 points de suture. Il a ensuite passé deux mois en fauteuil roulant et, à peine un mois plus tard, il a recommencé à frapper des balles.

PALMARÈS INTERNATIONAL

1 000 ATP : 2014 – 2e tour (Canada), 1er tour (Indian Wells); 2013 1er tour (Canada); 2012 – 1er tour (Canada); 2010 – 2e tour (Canada); 2009 – 2e tour (Canada); 2008 – 1er tour (Canada); 2007 – 1er tour (Canada); 2006 – 1er tour (Canada)

Internationaux d’Australie : 2009 – 1er tour

Internationaux de France : 2014 – 1er tour; 2009 – 1er tour

Internationaux des États-Unis : 2010 – 2e tour; 2009 – 1er tour