La triple médaillée olympique Catriona Le May Doan rejoindra la chef de mission Isabelle Charest et Équipe Canada à titre de mentore principale des athlètes aux prochains Jeux olympiques d’hiver à PyeongChang 2018 .

Les amies de longue date seront à la tête de la prochaine délégation canadienne lors des Jeux d’hiver qui se tiendront du 9 au 25 février prochain en Corée du Sud.

À LIRE : Isabelle Charest à la tête d’Équipe Canada pour les Jeux de PyeongChang 2018

Dans le rôle nouvellement créé, Catriona sera le pont entre la chef de mission Isabelle Charest et l’équipe d’athlètes qui représentera le Canada aux prochains Jeux. Celle qui était la meilleure patineuse sur longue piste de son époque saura inspirer les olympiens de PyeongChang 2018 forte de ses quatre participations aux Jeux olympiques.

Photo: CP Images

Catriona Le May Doan lros de lépreuve du 500 m aux Jeux olympiques de Salt Lake City, le vendredi 15 février 2002. (Photo: CP Images)

Après avoir porté le drapeau canadien dans les cérémonies d’ouverture des Jeux olympiques d’hiver de 2002, Catriona a défendu son titre olympique avec une médaille d’or au 500 m, devenant ainsi la première représentante du Canada à défendre avec succès une médaille d’or à des Jeux olympiques. Elle a détenu le record mondial de 500 m pendant près d’une décennie et n’a vu son record olympique de 500 m brisé à Sochi 2014.

La médaillée d’or du Canada à l’épreuve du 500 mètres de patinage de vitesse longue piste, Catriona Le May Doan, salue la foule après avoir reçu sa médaille d’or le vendredi 15 février 2002, aux Jeux olympiques d’hiver de Salt Lake City. (Photo PC / AOC)

«C’est quelque chose qui me trotte dans la tête depuis le jour où j’ai pris ma retraite, a déclaré Catriona sur la chance de retourner à l’équipe olympique après avoir assisté à cinq Jeux en tant que membre des médias au cours des 14 dernières années. Je voulais revenir et pouvoir être avec les athlètes, être en mesure de les aider à faire face au bien et au mal, être en mesure de les aider à être à leur meilleur au moment des Jeux, et je suis ravie ».

La championne de longue piste compte évidemment apprendre énormément de sa coéquipière des Jeux olympiques à trois occasions.

« Je reviens en tant que recrue et je peux apprendre d’elle, mais surtout je veux simplement aider les athlètes de quelque façon que ce soit pour qu’ils arrivent aux Jeux et qu’ils livrent la performance de leur vie. Je veux qu’ils soient satisfaits de tout ce qu’ils ont pu faire dans dans les circonstances dans lesquelles ils vont concourir», a-t-elle complété.