Le quatuor canadien de Brad Gushue a vaincu celui du Suédois Niklas Edin 7-4, vendredi, pour obtenir son billet pour la finale du Championnat du monde de curling masculin.

Gushue est demeuré invaincu en 12 matchs depuis le début du tournoi en s’imposant lors de la rencontre entre les deux meilleures formations du tournoi rotation. En finale, dimanche, Gushue retrouvera le vainqueur de la demi-finale entre la Suède et le gagnant du match entre les équipes qui ont terminé en troisième et quatrième positions cette semaine.

Le skip canadien Brad Gushue (arrière) observe le jeu de l'équipe suédoise au Championnat du monde de curling à Edmonton, le 7 avril 2017. La Presse canadienne/Jonathan Hayward

Le skip canadien Brad Gushue (arrière) observe le jeu de l’équipe suédoise au Championnat du monde de curling à Edmonton, le 7 avril 2017. La Presse canadienne/Jonathan Hayward

Évoluant en compagnie de Mark Nichols, Brett Gallant et Geoff Walker, Gushue a donné le ton en marquant un point au premier bout avant de réussir des vols d’un point lors des deux bouts suivants.

Edin, double champion du monde, a connu un match en dents de scie face à la formation terre-neuvienne. Il a réussi une belle double sortie pour annuler le cinquième bout et a enchaîné avec un placement au bouton au sixième avant de voler un point à Gushue au septième, réduisant l’écart à 3−2.

Le skip canadien Brad Gushue (droite) donne ses directives lors du Championnats mondial de curling à Edmonton, le 7 avril 2017. La Presse canadienne/Jonathan Hayward

Le skip canadien Brad Gushue (droite) donne ses directives lors du Championnat mondial de curling à Edmonton, le 7 avril 2017. La Presse canadienne/Jonathan Hayward

Cependant, Gushue a repris les commandes avec trois points au septième.

Les Suédois ont manqué de pierres pour combler leur retard au 10e et dernier bout.

L’équipe du Suisse Peter de Cruz affrontera celle de l’Américain John Shuster samedi après-midi avec un rendez-vous contre Edin en soirée à l’enjeu.

Gushue, champion olympique en 2006, à Turin, participe au mondial pour une première fois. Il aura l’occasion de devenir le premier skip à connaître un tournoi parfait depuis Kerry Burtnyk, de Winnipeg, en 1995.

Nouvelles de © La Presse Canadienne, 2017. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.