En février prochain, quatre sports présenteront de nouvelles épreuves aux Jeux olympiques d’hiver. Les spectateurs auront donc droit à davantage de divertissement, et les athlètes auront encore plus de chances de récolter des médailles. Olympique.ca vous explique ces épreuves et ce qu’elles pourraient représenter pour Équipe Canada à PyeongChang 2018.

La première de quatre épreuves qui feront leurs débuts olympiques à PyeongChang 2018 est celle du départ groupé en patinage de vitesse sur longue piste.

Dans la même série : big air

Comme son nom l’indique, tous les participants sont sur la glace au même moment et prennent le départ simultanément pour une course de 16 tours sur l’ovale de 400 m.

A crowd rounds a turn during the men's mass start competition at the ISU World Cup speed skating event in Calgary, Alta., Sunday, Nov. 15, 2015. THE CANADIAN PRESS/Lyle Aspinall

Les patineurs s’exécutent lors de l’épreuve du départ groupé à la Coupe du monde de Calgary, le 15 novembre 2015. THE CANADIAN PRESS/Lyle Aspinall

Par contre, le résultat final ne dépend pas juste du classement à l’arrivée.

Pendant la course, il y a trois sprints (après les 4e, 8e et 12e tours). Les patineurs reçoivent des points pour chaque sprint (cinq pour le premier, trois pour le second et un pour le troisième) qui influenceront le classement final.

À LIRE : Ivanie Blondin sacrée championne du monde au départ groupé

Il y a aussi un sprint final. Un patineur reçoit 60, 40 ou 20 points s’il termine premier, deuxième ou troisième. On s’assure ainsi que les trois premiers du sprint final sont ceux qui remportent les médailles.

Cette nouvelle épreuve porte à quatorze le nombre d’épreuves de patinage de vitesse sur longue piste. Il s’agit de la seule épreuve individuelle de patinage de vitesse où les participants coursent l’un contre l’autre et non contre la montre.

Historique du départ groupé en patinage de vitesse

Le départ groupé est apparu lors du circuit de la Coupe du monde 2011-2012. L’épreuve a fait officiellement son entrée aux Championnats du monde de distances individuelles en 2015. Aucune épreuve de patinage de vitesse sur longue piste ne s’était amorcée en départ groupé aux Jeux olympiques à l’exception de Lake Placid 1932, où les règles de patinage nord-américaines étaient alors en vigueur.

Le Canada à PyeongChang 2018

Les épreuves de départ groupé aux Jeux olympiques réuniront 24 athlètes chacune. Le Canada peut y inscrire un maximum de deux athlètes par genre. Les qualifications se feront en tenant compte des résultats des épreuves de la Coupe du monde de novembre et décembre 2017.

Ivanie Blondin, of Canada, finishes to win the women's mass start race of the World Single Distances Speed Skating Championships in Kolomna, Russia, on Sunday, Feb. 14, 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Ivanie Blondin lors de l’épreuve du départ groupé aux Mondiaux de distances individuelles, en Russie, le 14 février 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Cet ajout du départ groupé aux Jeux olympiques est une bonne nouvelle pour Ivanie Blondin et Olivier Jean. Ivanie a remporté deux médailles aux Mondiaux sur cette distance, dont l’or en 2016. Elle avait remporté le titre au classement général de la Coupe du monde 2014-2015, puis elle avait terminé au deuxième rang lors de la saison 2015-2016. Aux trois premiers arrêts de la Coupe du monde 2016-2017, elle a remporté deux médailles d’or et une d’argent.

Olivier Jean (à droite) lors de la cérémonie des médailles à l'épreuve du départ groupé aux Mondiaux de distances individuels 2017, à l'Ovale de Gangneung.

Olivier Jean (à droite) lors de la cérémonie des médailles à l’épreuve du départ groupé aux Mondiaux de distances individuels 2017, à l’Ovale de Gangneung.

À LIRE : Olivier Jean en bronze au départ groupé aux Mondiaux de distances individuelles

Olivier, quant à lui, est un petit nouveau au départ groupé. Il connait cependant un très grand succès en raison de son expérience en courte piste, où les dépassements sont chose courante. À seulement sa troisième course de la saison au départ groupé, Jean a raflé le bronze aux Mondiaux de 2017.