L’expérience et le sang neuf ont permis aux plongeuses canadiennes de récolter quatre médailles lors du premier Grand Prix de la saison disputé à Rostock, au cours du week-end.

Prenant part à leurs premières compétitions depuis Rio 2016, Meaghan Benfeito et Jennifer Abel sont toutes deux reparties avec des médailles aux épreuves individuelles ainsi qu’aux épreuves synchronisées avec leurs nouvelles partenaires.

La double médaillée de bronze de Rio Meaghan Benfeito a entamé la récolte canadienne dans l’eau allemande quand elle a atteint la troisième marche du podium de la plateforme chez les dames vendredi. La Canadienne a obtenu une note totale de 350,75 points malgré un quatrième plongeon, le double périlleux et une vrille et demie, qui manquait de finesse. Les Chinoises Minjie Zhang (360,35 points) et Jiaqi Zhang (352,30 points) ont terminé la compétition avec l’or et l’argent respectivement.

À LIRE : Un brillant futur en individuel pour Meaghan Benfeito

Jennifer Abel a elle aussi contribué à la récolte canadienne le lendemain en terminant troisième au 3 m féminin, malgré une journée éprouvante. Le pointage de 286,50 qu’elle a obtenu est le plus bas réalisé par la Canadienne lors d’une finale internationale depuis les quatre dernières années.

« Je ne suis pas inquiète, parce que c’est ma première compétition depuis les Jeux olympiques, a dit celle qui a pris le quatrième rang deux fois plutôt qu’une à Rio. La seule chose qui me déçoit, c’est que je m’efforce d’appliquer de nouvelles corrections et que je n’ai pas su le faire en compétition. »

À LIRE : « Je quitte Rio avec la tête haute » – Jennifer Abel

Just chillen with @megbenfeito 🤷🏼‍♀️✌🏼

A post shared by Cae McKay (@caemckay) on

Dimanche, les deux médaillées olympiques ont plongé pour la première fois avec de nouvelles partenaires aux 3 m et 10 m synchronisés et tout porte à croire qu’on n’a pas fini de les voir sur les podiums internationaux. Meaghan et Caeli McKay ont raflé l’argent (301,80 points) à la toute première compétition en synchro pour Caeli. Oui vous avez bien lu! L’athlète de 17 ans n’avait jusqu’à présent jamais pris part à ce genre d’épreuve.

« Je n’avais jamais fait de synchro au 10 mètres avant, alors je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, a avoué Caeli à Diving Plongeon Canada. J’avais beaucoup d’adrénaline et j’étais très nerveuse, mais c’était amusant. »

Jennifer Abel et Mélissa Citrini-Beaulieu ont pour leur part entamé ce nouveau partenariat en grand avec l’or (304,08 points) au 3 m synchronisé. « C’était super aujourd’hui de se tenir côte à côte et de sentir cette énergie, a dit Abel après la compétition. On sentait que nous étions toutes les deux là pour atteindre le même objectif. »

« Elle est l’une de meilleures plongeuses au monde, alors j’ai beaucoup de choses à apprendre d’elle, ce qui est positif pour moi », a ajouté Mélissa.

Maintenant que l’équipe nationale s’est dérouillée à Rostock, il est maintenant temps pour elle de se concentrer sur la première étape de la Série mondiale de plongeon FINA, qui aura lieu du 3 au 5 mars prochain à Beijing, en Chine.