Pour la deuxième fois en six jours, Alex Harvey est monté sur la plus haute marche d’un podium de la Coupe du monde en remportant la victoire du 15 kilomètres d’Ulricehamn en Suède en 32 minutes 46,2 secondes.

Ceci fait de lui le premier fondeur canadien à remporter deux médailles d’or en deux week-ends consécutifs sur le circuit international d’élite. Il s’agit aussi de son troisième podium depuis le début de la saison.

« Le Canada a connu beaucoup de grands champions et c’est fantastique d’avoir une statistique comme ça, mais mon objectif est d’avoir de bons résultats et de donner la meilleure performance dont je suis capable à toutes les courses. Si je gagne plusieurs victoires d’affilée, tant mieux », confiait Harvey à Ski de fond Canada.

Le Canadien Alex Harvey, à gauche, reçoit les félicitations du Norvégien Martin Johnsrud Sundby après sa victoire au 15 kilomères style libre masculin de l’arrêt de la Coupe du monde d’Ulricehamn en Suède le samedi 21 janvier 2017. (Adam Ihse / TT via AP)

Le Canadien Alex Harvey, à gauche, reçoit les félicitations du Norvégien Martin Johnsrud Sundby après sa victoire au 15 kilomères style libre masculin de l’arrêt de la Coupe du monde d’Ulricehamn en Suède le samedi 21 janvier 2017. (Adam Ihse / TT via AP)

Harvey a poussé la machine pendant le sprint final pour coiffer le Norvégien Martin Johnsrud Sundby (32:52.2) par six secondes et ainsi remporter sa première victoire en Coupe du monde en carrière dans une épreuve à départ individuel, un item de sa liste d’objectifs qu’il peut maintenant cocher. Le favori local, Marcus Hellner (33:00.5) s’est contenté du troisième rang.

Harvey a la réputation d’être lent au départ, mais samedi, il a profité d’une avance dès le tout début de la course en misant sur son équipement parfaitement adapté et en exploitant sa vitesse.

« Mon plan était de partir rapidement et d’être dans la lutte pour la tête. Mais quand mon départ est rapide, j’ai parfois du mal à garder le rythme. Aujourd’hui, j’ai été parmi les cinq premiers pendant les trois premiers kilomètres. Quand j’ai vu que j’étais le meneur à mi-parcours et les temps intermédiaires, j’ai su que j’étais capable de pousser jusqu’à la fin. Même s’il y avait une longue pente abrupte, ce qui n’est habituellement pas ma force, j’ai eu beaucoup de plaisir. Il faut être proactif, travailler sans relâche et pousser du début à la fin », a indiqué Harvey.

« Dans le passé, j’avais plus de difficulté avec les départs individuels. Je suis très satisfait de savoir que je peux être dans la compétition pour la première place dans toutes les courses. Ça me donne beaucoup de confiance », a ajouté le fondeur qui conserve le quatrième rang du classement général de la Coupe du monde, tout en se rapprochant du troisième. Je crois que je peux monter sur le podium de chacune de mes courses, et c’est important. Quand on ne met pas tous ses œufs dans le même panier en se concentrant sur une seule discipline comme le sprint, ça enlève la pression de n’avoir qu’une journée pour performer. »

« J’ai la chance d’être né avec la capacité de faire du sprint ou des courses de distance et d’être bon en style classique et en style libre, mais je travaille vraiment fort pour y arriver et je suis content de savoir que ça porte ses fruits. »

La réaction du Canadien Alex Harvey après avoir franchi le fil d’arrivée et remporté l’épreuve masculine du 15 kilomètres style libre lors de l’arrêt d’Ulricehamn en Suède de la Coupe du monde de ski de fond de la FIS le samedi 21 janvier 2017. (Adam Ihse / TT via AP)

La réaction du Canadien Alex Harvey après avoir franchi le fil d’arrivée et remporté l’épreuve masculine du 15 kilomètres style libre lors de l’arrêt d’Ulricehamn en Suède de la Coupe du monde de ski de fond de la FIS le samedi 21 janvier 2017. (Adam Ihse / TT via AP)

Dimanche dernier à Toblach en Italie, Harvey a partagé les projecteurs avec Lenny Valjas, son coéquipier de l’équipe de sprint.

À LIRE : Alex Harvey et Lenny Valjas triomphent au sprint par équipes en Italie

Il s’agit d’une sixième victoire individuelle en Coupe du monde en carrière et d’un vingtième podium en solo pour Harvey. La Suède lui sourit ; c’est là qu’il a réussi sa première victoire en mars 2012 et sa dernière victoire individuelle en mars 2014.