« Nous voulons faire connaître les sprinteurs canadiens », avait dit Andre De Grasse, triple médaillé olympique, après les Millrose Games, tenus à New York, sa première compétition en salle de 2016.

À ce moment-là, le médaillé d’or aux 100 m et 200 m des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto venait de passer officiellement chez les professionnels. Prenant sa carrière de sprinteur au sérieux depuis cinq ans seulement, le Canadien s’était cependant fixé de grands objectifs pour Rio 2016.

Andre De Grasse wins the 60m race at the 2016 Millrose Games in New York City on February 20, 2016 (Photo: Robert Lombardo).

Andre De Grasse remporte le 60 m aux Millrose Games de New York le 20 février 2016. (Photo: Robert Lombardo).

« Ce serait un honneur pour moi de concourir pour le Canada. D’aller là-bas et de ramener trois médailles à la maison », avait-il indiqué à Olympique.ca en février.

C’est exactement ce qu’il a fait.

Jamaica's Usain Bolt sprints ahead of Canada's Andre de Grasse, left, and United States' Justin Gatlin in the men's 100-meter final during the athletics competitions of the 2016 Summer Olympics at the Olympic stadium in Rio de Janeiro, Brazil, Sunday, Aug. 14, 2016. (AP Photo/David Goldman)

Usain Bolt devance Andre de Grasse et l’Américain Justin Gatlin au 100 m masculin à Rio 2016. (AP Photo/David Goldman)

De Grasse a remporté sa première médaille olympique, le bronze, à l’épreuve fétiche du 100 m masculin derrière deux sprinteurs de classe mondiale, la légende jamaïcaine Usain Bolt et l’Américain Justin Gatlin.

À LIRE : Andre De Grasse en bronze à Rio  au 100 m | L’argent au 200 m

Récoltant une première médaille au 100 m depuis Donovan Bailey à Atlanta 1996, De Grasse a donné au Canada son premier double au 100 m et 200 m depuis Percy Williams à Amsterdam 1928. Au 200 m, il décroche la médaille d’argent et monte une marche plus haute sur le podium, derrière Bolt et devant le Français Christophe Lemaitre.

Andre De Grasse stands on men's 200m podium at Rio 2016 after winning silver. (AP Photo/Jae C. Hong)

Andre De Grasse sur la deuxième marche du podium olympique de l’épreuve du 200 m masculin. (AP Photo/Jae C. Hong)

Avec deux médailles en poche, l’athlète de 22 ans se trouvait à une médaille de son objectif, et fort heureusement, il n’était pas le seul Canadien à chérir de grands rêves olympiques.

La montée des sprinteurs canadiens en 2016 repose en grande partie sur l’expérience. En plus de De Grasse, le Canada pouvait compter sur un groupe de sprinteurs talentueux à Rio.

Canada's men's 4x100m relay team consisting of Andre De Grasse, Aaron Brown, Akeem Haynes and Brendon Rodney after winning bronze in the 4x100 relay at the Rio Olympic Games on August 19, 2016. (photo/ Stephen Hosier)

L’équipe canadienne du relais 4×100 m composée d’Andre De Grasse, d’Aaron Brown, d’Akeem Haynes et de Brendon Rodney après avoir remporté le bronze aux Jeux olympiques de Rio le 19 août 2016. (photo/ Stephen Hosier)

Aux Essais olympiques d’Athlétisme Canada, deux mois avant les Jeux, l’olympien de Londres 2012 Aaron Brown est devenu le quatrième Canadien à stopper le chrono en deçà des dix secondes, performance réussie par quelques athlètes canadiens seulement, tandis que Brendon Rodney a démontré qu’il était prêt pour Rio en remportant l’épreuve de 200 m sous la marque des 20 secondes pour la première fois, devant De Grasse et Brown.

À lire : Le sprinteur Aaron Brown se joint à un club très sélect

Bailey Surin De Grasse Brown

À Rio 2016, Aaron et Brendon ont fait équipe avec Akeem Haynes et Bolade Ajomale en ronde préliminaire du 4×100 m. Lors de la finale extrêmement serrée, où De Grasse a remplacé Ajomale, les Canadiens ont franchi la ligne d’arrivée en quatrième, au pied du podium olympique.

Enfin, c’est ce qu’ils croyaient.

Après révision officielle, l’équipe américaine a été disqualifiée pour une violation des règles du passage du témoin, améliorant le résultat final de l’équipe canadienne à une médaille de bronze, troisième médaille de la nation à cette épreuve. De plus, notre équipe a battu le record canadien établi par l’équipe canadienne couronnée championne olympique à Atlanta 1996.

À LIRE : « Battre le record canadien à Rio est tout simplement magique »

(L-R) Akeem Haynes Aaron Brown, Brendon Rodney and Andre De Grasse show off their 4x100m bronze medals at Rio 2016 on August 20, 2016. THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

(G à D) Akeem Haynes Aaron Brown, Brendon Rodney et Andre De Grasse avec leurs médailles d’or du relais 4×100 m aux Jeux olympiques de Rio 2016, le 20 août 2016. THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

Une attente de deux décennies aura été nécessaire pour que la jeune équipe d’athlètes dans la vingtaine redonne au Canada sa place parmi les meilleures nations du monde en sprint.

Mission accomplie. Prochaine étape, les Championnats du monde de 2017 de l’IAAF à Londres.