Roseline Filion et Meaghan Benfeito ont réussi à remporter une dernière médaille olympique avant qu’elles ne tirent leur révérence. Le parcours du tandem a été de toute beauté et tout athlète peut s’identifier aux sentiments qu’il éprouvait à l’obtention du bronze, mardi.

Elles se le sont fait constamment rappeler pendant les quatre dernières années, surtout 2016. Ça a été extrêmement difficile pour les athlètes, qui au moment d’écrire ces lignes, festoient l’obtention d’une deuxième médaille de bronze dans leur carrière olympique, culminée par onze ans d’amitié.

Roseline Filion, qui a commencé l’année du mauvais pied en se le brisant, en garde un bilan très positif : « Cette année, on a eu de bons résultats, mais ça a été extrêmement difficile au niveau mental. Une année rocambolesque, remplie de hauts, de bas, de remises en question, d’inquiétudes. Mais on avait l’équipe en place pour nous aider. »

Meaghan Benfeito et Roseline Filion - Rio 2016

Meaghan Benfeito et Roseline Filion lors de la remise des médailles aux Jeux olympiques de Rio, le 9 août 2016.

Le duo est tout à fait d’accord sur un point majeur : l’apport de leur nouvel entraineur, Arturo Miranda, est tout ce dont elles pouvaient rêver pour réitérer leur exploit olympique : « Arturo nous a fait confiance depuis le début. Il savait ce qu’on devait faire pour continuer à connaitre du succès en plongeon synchronisé. Je pense qu’on était beaucoup plus mature et c’est vraiment ça qui a fait la différence », à déclaré Roseline Filion en entrevue. Il leur a soufflé à l’oreille que leur cinquième saut était une nécessité juste avant qu’elles ne montent sur leur plateforme, et elles l’ont écouté.

Après Londres, les filles ont fait le vide : « on a changé tout notre environnement. On sait c’est quoi la compétition. Il y avait quelque chose de plus qu’on voulait aller chercher. »

Meaghan Benfeito (gauche) et Roseline Filion en exécution à la plateforme de 10 m synchronisé en finale aux Jeux olympiques de 2016, à Rio. THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

Meaghan Benfeito (gauche) et Roseline Filion en exécution à la plateforme de 10 m synchronisé en finale aux Jeux olympiques de 2016, à Rio. THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

Voici qu’après quatre ans d’entrainements, d’efforts soutenus, de difficultés et de sourires largement mérités, tout ne reposait que sur un seul saut. Leur cinquième et dernier, probablement également celui qui résumera leur entière carrière en tant que partenaires. « Ce n’est pas le dernier pour rien. C’est notre meilleur plongeon. Les coachs nous on dit qu’on avait besoin de ce plongeon. Nous sommes arrivées en haut, on s’est regardées et on s’est dit « on est capable, c’est là »», s’est exclamée Meaghan Benfeito, le sourire fendu jusqu’aux oreilles.

« Le 11 ans d’expérience a parlé pour lui ce soir », a confié Roseline Filion au sujet de cette dernière compétition olympique avec sa meilleure amie.

Meaghan Benfeito (gauche) et Roseline Filion, célébrant leur médaille de bronze au tremplin de 10 mètres, obtenue aux Jeux de Rio, le 9 août 2016. (AP Photo/Wong Maye-E)

Meaghan Benfeito (gauche) et Roseline Filion, célébrant leur médaille de bronze au tremplin de 10 mètres, obtenue aux Jeux de Rio, le 9 août 2016. (AP Photo/Wong Maye-E)

« Ça fait 11 ans qu’on est ensemble, je ne pouvais pas demander une meilleure partenaire que ça. On se comprend sans avoir besoin de se parler. De vivre ce moment avec ma bonne amie. À ce moment, la médaille n’avait plus d’importance, parce qu’on est revenue à ce qu’on était à la base. C’est fou de dire que c’est nos derniers Olympiques ensemble », a raconté Roseline Filion, en larmes.