Le Canada s’est retrouvé du mauvais côté au terme d’un duel offensif, samedi à Malmö, en Suède, s’inclinant 7-5 contre les États-Unis en finale du Championnat du monde de hockey féminin.

Les Américaines se sont imposées dès le début de la rencontre. Annie Pankowski (2:51), Hilary Knight (6:38) et Megan Keller (11:01) ont chacune trompé la vigilance de la gardienne du Canada Ann-Renée Desbiens lors des 11 premières minutes de jeu pour donner l’avance 3-0 aux États-Unis. Le Canada a enfin répliqué quelques minutes plus tard alors que Rebecca Johnston s’est inscrite au pointage en marquant son premier du tournoi, un but en avantage numérique. Les deux équipes ont chacune ajouté un but par la suite pour porter la marque à 4-2 avant de retraiter aux vestiaires.

L’olympienne Geneviève Lacasse se trouvait devant le filet du Canada pour amorcer la période médiane, en relève à Desbiens qui a cédé quatre fois sur 20 lancées au premier tiers.

L’équipe américaine a repris une avance de trois buts alors que Haley Skarupa a fait bouger les cordages à 7:33 du deuxième engagement. Les représentantes de l’unifolié ont répondu avec trois buts sans riposte pour créer l’égalité 5-5 avant le deuxième entracte. Brigette Lacquette a battu  la gardienne américaine Jessie Vetter grâce à un tir frappé à 10:03. Moins de deux minutes plus tard, Rebecca Johnston a enfilé son deuxième du match, complétant une passe de la capitaine Marie-Philip Poulin. Vetter fut chassé de la rencontre suite au quatrième but du Canada. Sa remplaçante, Alex Rigsby, a ensuite cédé sur un tir dévié par Caroline Ouellette.

L’égalité fut finalement brisée à 11:42 de la troisième période. Brianna Decker a redonné l’avantage aux États-Unis après avoir marqué suite à une passe de Hilary Knight lors d’une descente à deux contre un. Kendall Coyne a inscrit le but d’assurance quelques instants plus tard en avantage numérique.

Les Américaines ont remporté cinq des six derniers Championnats du monde de hockey féminin.