SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Groenewoud et Hansen prêtes à passer à l’histoire de la demi-lune en ski

Groenewoud et Hansen prêtes à passer à l’histoire de la demi-lune en ski

By Asif Hossain

SOTCHI, Russie – Jeudi, Roz Groenewoud s’appliquera à devenir la première médaillée olympique en demi-lune à ski de l’histoire olympique.

Même si ça peut sembler une tâche colossale impliquant une bonne dose de pression, Roz s’y prépare depuis des mois et elle est prête à relever le défi, en dépit d’une opération aux genoux il y a deux mois.

« L’état de mes genoux s’améliore. Entre mon opération et mon podium aux X Games, il ne s’est écoulé que 38 jours. Je suis très fière de moi. Je ne peux pas encore m’entraîner autant qu’avant, mais je m’assure que mes séances d’entraînement soient plus efficaces et ça fonctionne très bien », disait récemment la skieuse au Service d’information olympique.

La médaille d’argent de l’épreuve de superpipe des X Games à la fin janvier a servi d’avertissement aux adversaires de la skieuse acrobatique qu’elle se rétablissait rapidement et qu’elle serait prête à monter sur le podium des Jeux de Sotchi. Sa première descente lui a valu 85,66 points et la première position, mais Maddie Bowman, sa rivale américaine, lui a soutiré la médaille d’or en réussissant 88,66 points dans la descente suivante.

Jeudi, Bowman et Groenewoud s’élanceront l’une à la suite de l’autre (septième et huitième) pendant la manche de qualification.

Même si elle n’est pas encore parfaitement guérie, c’est le ski qui empêche Roz de s’en faire avec ses blessures.

« J’ai les genoux douloureux à la fin de toutes les journées d’entraînement, mais je n’y pense pas vraiment quand je skie. »

Pour affronter les rigueurs de la rééducation et les contraintes de la compétition olympique, Roz aura la chance de pouvoir se concentrer sur ce qu’elle aime le plus.

« Il y a beaucoup de hauts et de bas. Je suis vraiment satisfaite du processus, mais la rééducation est aussi longue qu’ennuyante. J’aurais vraiment préféré passer tout ce temps à skier. »

En remportant une médaille, Roz rejoindrait Mike Riddle dans le livre d’histoire olympique à titre de première médaillée olympique en demi-lune à ski. Après avoir remporté la médaille d’argent de l’épreuve masculine, Mike Riddle a remercié Sarah Burke, la pionnière de la discipline dont le dévouement a aidé à faire inclure la demi-lune en ski acrobatique et le slopestyle au programme des Jeux de Sotchi.

Sarah Burke est décédée en 2012. Roz écrivait sur Twitter le jour de la compétition que la vedette canadienne des X Games serait dans ses pensées.

Keltie Hansen représentera elle aussi le Canada lors de l’épreuve inaugurale de demi-lune en ski.

« Représenter mon pays est un grand honneur. Je suis très heureuse d’être ici (à la Maison olympique du Canada), de recevoir la tenue de l’équipe et d’avoir la chance de faire connaître mon sport », disait Hansen.

Si les multiples victoires de Roz Groenewoud la placent sous les projecteurs, Keltie ne manque pas de confiance quand il s’agit de passer à l’histoire au Parc extrême Rosa Khutor.

« Mon but est seulement de faire une bonne descente. Je pense que ma routine a suffisamment de potentiel pour décrocher une médaille, alors j’imagine que j’espère gagner une médaille. »

Mise à jour

Keltie Hansen ne s’est pas qualifiée pour la grande finale, elle termine la compétition au 13e rang.
Roz Groenewoud sera de la finale, elle est présentement au 6e rang après la ronde des qualifications.

Enhanced by Zemanta

By Asif Hossain

Pour discuter de cette rubrique et parler d’autres nouvelles sportives, suivez-moi sur Twitter.

Identification Olympique

Sondage

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.