Biographie :

Cinq fois Olympien, Gilmor Boa a mis la main sur la médaille de bronze pour le Canada à l’épreuve de carabine de petit calibre 50 m aux Jeux olympiques de 1956 à Melbourne.

Gilbert Boa a fait ses débuts olympiques à Helsinki en 1952 alors qu’il s’est retrouvé dans une triple égalité pour la troisième place au petit calibre de 50 m avec l’Américain Art Jackson et l’Allemand Erich Spoerer, chacun ayant amassé 399 points sur une possibilité de 400. Au premier bris d’égalité Boa et Jackson ont atteint l’anneau du centre le plus souvent, mais c’est Jackson qui a obtenu le tir le plus précis et il a remporté le bronze, reléguant Boa au quatrième rang.

C’est à sa deuxième présence olympique à Melbourne en 1956 que Boa a obtenu ses meilleurs résultats aux Jeux, même s’il s’est à nouveau retrouvé dans une égalité à quatre pour la troisième place. Le bris d’égalité a été en sa faveur cette fois et il a remporté la médaille de bronze, partageant le podium avec son compatriote Gerry Ouellette (avec qui il a partagé une carabine pendant la compétition).

Boa a participé aux trois Jeux olympiques suivants (Rome 1960, Tokyo 1964, Munich 1972), mais il s’est seulement approché du podium à la carabine de petit calibre 50 m à Munich où il a pris le quatrième rang (sans bris d’égalité). Il a aussi été le porte-drapeau du Canada à la cérémonie d’ouverture de ces Jeux.

Un des titres majeurs de Boa a été à Caracas, au Venezuela en 1954 quand il a établi un record du monde (598 sur 600) pour mettre la main le titre mondial à la carabine 50+100 m, décrochant la seule médaille du Canada à cette compétition événement. Il a été le médaillé d’or au petit calibre en 1966 aux Jeux de l’Empire britannique et du Commonwealth et a terminé sixième à la carabine 50 m debout aux Jeux panaméricains de 1967. Boa a connu son plus grand succès en carrière aux Jeux panaméricains de 1971 à Cali en Colombie, remportant l’argent au 50 m debout et le bronze au 50 m debout, par équipes.

Au cours d’une carrière en tir qui a démarré à l’âge de 13 ans et qui a duré trois décennies, Boa a pris sa retraite comme un des meilleurs tireurs au Canada. Venant d’une famille qui s’adonnait à ce sport, Boa est le fils de James Boa, un tireur international et champion du monde en 1923 à la carabine militaire 300 m debout. Son grand-père Andrew Boa, son frère et ses enfants ont tous fait de la compétition de tir. Gilmour Boa est décédé d’une hémorragie au cerveau en 1973. Il n’avait que 49 ans.

Boa a fréquenté l’Institut collégial Oakwood de Toronto. Il a été intronisé au Temple de la renommée olympique du Canada en 1955 et au Panthéon des sports canadiens en 1958.