Résumé des Jeux :

Jeux de la XVIIe Olympiade

Plus d’un demi-siècle après avoir renoncé aux Jeux olympiques de 1908 en raison de l’éruption du Vésuve, Rome a mis à profit ses siècles d’Histoire en présentant plusieurs épreuves sportives des Jeux olympiques de 1960 dans des lieux millénaires. Les épreuves de lutte ont été disputées dans la Basilique de Maxence et Constantin qui était déjà le théâtre de matchs de lutte 2000 ans auparavant. Les épreuves de gymnastique étaient disputées aux thermes de Caracalla et le marathon se terminait à l’Arc de Constantin. C’était aussi le premier marathon présenté de nuit, et l’Éthiopien Abebe Bikila a été sacré premier champion olympique africain, tous sports confondus, lorsqu’il en a décroché l’or au terme d’une course pieds nus.

Les Jeux de Rome ont été les derniers à autoriser la présence de l’Afrique du Sud dont le CIO a interdit la participation pendant 32 ans en condamnation de ses politiques d’apartheid. Pour la première fois, les Jeux ont été télédiffusés en direct dans 18 pays d’Europe, et en différé au Canada, aux États-Unis et au Japon. Les spectateurs ont assisté à la naissance d’une légende quand le boxeur Cassius Clay a remporté la médaille d’or dans la catégorie des poids lourds avant de passer chez les professionnels et d’adopter le nom Mohammed Ali.

Le Canada a connu sa pire performance aux Jeux d’été en ne ramenant au pays qu’une seule médaille, l’argent du huit de pointe masculin. Le nageur Richard Pound, membre du CIO de longue date, avait alors terminé au sixième rang de l’épreuve du 100 m libre. Il a été le premier Canadien à atteindre la finale du 100 m depuis 1928, et le dernier avant 2012.