Résumé des Jeux :

Jeux de la XVIe Olympiade

Melbourne a remporté le droit d’organiser les Jeux olympiques de 1956 sur Buenos Aires par un seul vote. La ville a ensuite eu l’honneur d’être la première de l’hémisphère sud et de l’Océanie à accueillir les Jeux olympiques. Pour profiter de la température clémente du début de l’été australien, les Jeux ont eu lieu à la fin du mois de novembre et au début du mois de décembre, ce qui fait d’eux les Jeux les plus tard dans l’année de l’histoire olympique.

Une fois les Jeux accordés à Melbourne, on a découvert que la loi australienne exigeait que les chevaux étrangers soient mis en quarantaine pendant six mois au moment de leur entrée au pays. On a alors décidé de présenter les épreuves de sports équestres au mois de juin à Stockholm, dans le cadre de Jeux olympiques distincts. Pour la première fois dans l’histoire olympique, les Jeux ont eu lieu dans deux villes situées dans deux pays sur deux continents et pendant deux saisons différentes. C’est à Stockholm que le Canada a remporté sa toute première médaille olympique en sports équestres, une gracieuseté de l’équipe du concours complet qui s’est emparée de la médaille de bronze.

Les Jeux de Melbourne sont touchés par le premier boycottage total de certains pays dans l’histoire olympique. Les Pays-Bas, l’Espagne et la Suisse refusent de prendre part aux compétitions en réaction à l’invasion de la Hongrie par les forces soviétiques pour réprimer un soulèvement contre les politiques imposées par Moscou. Le mois suivant, la Hongrie et l’Union soviétique s’affrontent en finale du tournoi olympique de water-polo et le match, qui dégénère en bataille générale, passe à l’histoire comme le « bain de sang de Melbourne ». L’Égypte, l’Irak et le Liban restent à l’écart des compétitions pour protester contre l’intervention des forces britanniques et françaises en Égypte à qui elles disputent le contrôle du canal de Suez. La République populaire de Chine boycotte aussi l’événement en raison de la présence de la République de Chine (Taïwan) qu’elle refuse de reconnaître, une affaire qui ne sera pas résolue avant 28 ans.

Les turbulences politiques donnent naissance à une nouvelle tradition olympique qui marque la cérémonie de clôture. Pendant les Jeux, le président du comité d’organisation Kent Hughes a reçu une lettre de la part de John Ian Wing, un apprenti menuisier de 17 ans australien d’origine chinoise. Dans sa lettre, le jeune homme disait souhaiter que tous les athlètes défilent ensemble dans le stade, comme s’ils faisaient partie d’un même pays. « Le monde oubliera les guerres, la politique et les nationalités. Si le monde entier se tendait la main comme une seule et même nation, que pourrait-on vouloir de plus? » Les spectateurs ont eu la surprise de voir les athlètes défiler ensemble dans un symbole d’unité mondiale. Dans une brillante démonstration de travail d’équipe, les tireurs Gilmour Boa et Gerald Ouellette ont remporté l’or et le bronze de l’épreuve de carabine 50 m en position couchée. Après la piètre performance de la carabine de Ouellette au début des Jeux, les coéquipiers ont décidé d’utiliser la carabine de Boa à tour de rôle. Après avoir égalé son record du monde, Boa a remis sa carabine à Ouellette qui a réussi un match parfait de 600 points pour enlever la médaille d’or. Le quatuor d’aviron de l’Université de la Colombie-Britannique composé de Donald Arnold, Walter d’Hondt, Lorne Loomer et Archie Mackinnon a procuré au Canada son autre médaille d’or en l’emportant avec une spectaculaire remontée de cinq longueurs de bateau. Le huit de pointe masculin a ajouté une médaille d’argent à la récolte. Le Canada a aussi remporté sa première médaille en plongeon à Melbourne. C’est Irene MacDonald qui a mis la main sur la médaille de bronze au tremplin 3 m.