Une impressionnante cuvée de cinq athlètes d’Équipe Canada fait partie de la classe de 2019 des nouveaux membres intronisés du Panthéon des sports canadiens dévoilée jeudi.

Le groupe de cette année est composé de Guylaine Bernier, Alex Bilodeau, Colette Bourgonie, Martin Brodeur, Jayna Hefford, Vicki Keith, Waneek Horn-Miller et Doug Mitchell.

Voici un coup d’œil sur les cinq athlètes d’Équipe Canada qui feront leur entrée au Panthéon cet automne.

Alex Bilodeau

À LIREL’or pour Bilodeau, l’argent à Kingsbury
À LIREBilodeau en met plein la vue à Cypress et remporte l’or

Alexandre Bilodeau célèbre sa médaille d’or en bosses chez les hommes à Vancouver, en Colombie-Britannique, le dimanche 14 février 2010, aux Jeux olympiques d’hiver. THE CANADIAN PRESS/Sean Kilpatrick

Deux fois champion olympique, Bilodeau a été le premier athlète canadien à remporter une médaille d’or des Jeux olympiques d’hiver en sol canadien, à Vancouver en 2010. Bilodeau a alors vaincu le champion olympique en titre, Dale Begg-Smith. Quatre ans plus tard, il est remonté sur la plus haute marche du podium à Sotchi défendant avec succès son titre olympique.

Sa première présence aux Jeux olympiques a été aux Jeux de Turin en 2006 à l’âge de 18 ans, prenant le 11e rang de l’épreuve des bosses de ski acrobatique. Au terme de la saison 2008-2009, il a remporté le Globe de cristal du champion du classement général de ski acrobatique.

Martin Brodeur

À LIREDenis et Martin Brodeur : tout un duo père-fils

Martin Brodeur fait un arrêt contre Équipe États-Unis lors de la première période d’un match olympique de hockey sur glace masculin, le 21 février 2010, aux Jeux olympiques de Vancouver. LA PRESSE CANADIENNE/Ryan Remiorz

Brodeur a participé à quatre éditions des Jeux olympiques et il a remporté deux médailles d’or aux tournois de hockey sur glace de Salt Lake City en 2002 et de Vancouver en 2010. En plus des Jeux olympiques, il a aussi représenté le Canada deux fois au Championnat du monde de hockey de l’IIHF, décrochant l’argent en 1996 et en 2005. Il a tenu le fort devant le filet du Canada jusqu’à la conquête de la médaille d’or à la Coupe du monde de hockey en 2004 après avoir terminé deuxième en 1996. Si cela n’est pas assez, Brodeur a aussi remporté trois finales de la Coupe Stanley, (1995, 2000 et 2003) avec les Devils du New Jersey. Quand il a annoncé sa retraite en janvier 2015, il détenait le record de la LNH avec 691 victoires et 125 jeux blancs.

Jayna Hefford

À LIREÉquipe Canada remporte l’or en prolongation au hockey féminin

(De gauche à droite) Jayna Hefford, Haley Irwin et Gillian Apps montrent leurs médailles d’or après avoir battu l’équipe des États-Unis lors du match de la médaille d’or en hockey féminin aux Jeux olympiques d’hiver de Sochi le vendredi 21 février 2014. LA PRESSE CANADIENNE / Paul Chiasson

Hefford est une des athlètes les plus décorées du Canada. Elle a participé à cinq Jeux olympiques, remportant chaque fois une médaille, notamment avec quatre médailles d’or de suite. Après avoir fait ses débuts au Championnat du monde au début de l’année 1997, elle est devenue l’une des membres de l’équipe féminine ayant disputé le plus de matchs. Hefford a participé à 12 éditions du Championnat du monde, remportant sept médailles d’or et cinq médailles d’argent. Quand elle a annoncé sa retraite en 2015, Hefford occupait le deuxième rang de l’histoire d’Équipe Canada avec 267 matchs joués, 157 buts marqués et 291 points. En 2012, elle a été intronisée au Temple de la renommée olympique canadien avec ses coéquipières de l’équipe féminine de hockey sur glace des Jeux de Turin de 2006. Elle a aussi été intronisée au Temple de la renommée du hockey en 2018 et elle a été honorée de l’Ordre du hockey au Canada en 2019.

Waneek Horn-Miller

Waneek Horn-Miller du Canada participe au waterpolo aux Jeux olympiques de Sydney de 2000. (Photo PC/AOC)

Horn-Miller est une des athlètes autochtones les plus influentes et inspirantes du Canada. En tant que membre de l’équipe canadienne de water-polo, elle a remporté une médaille d’or aux Jeux panaméricains de 1999 à Winnipeg. Elle a ensuite été co-capitaine de la première équipe canadienne féminine de water-polo aux Jeux olympiques de Sydney en 2000. Peu avant les Jeux, elle a paru sur la couverture du magazine TIME. Elle a ensuite aidé le Canada à décrocher la médaille de bronze aux Championnats du monde de la FINA en 2001.

Guylaine Bernier

Barb Boettcher, Guylaine Bernier et Elaine Bourbeau du Canada participent au quatre d’aviron féminin avec barreur aux Jeux olympiques de Montréal de 1976. (Photo PC/AOC)

Bernier est intronisée au Panthéon à titre de bâtisseuse. Elle a été une pionnière dans son sport, pavant la voie de plusieurs façons.

Elle a participé aux Jeux olympiques de 1976 à Montréal, terminant neuvième dans l’épreuve d’aviron à quatre.

En 1987, Bernier est devenue juge internationale d’aviron. Elle est devenue membre de la Fédération internationale d’aviron (FISA) en 1995. Elle a été juge de compétitions internationales, notamment plusieurs Jeux olympiques (1996, 2000, 2004 et 2008) en plus des Jeux paralympiques de 2008 et des Jeux olympiques de la jeunesse de 2010.