Sept planchistes – hommes et femmes – canadiens prendront part aux Jeux olympiques de PyeongChang aux épreuves de snowboard en slopestyle et big air.

Plusieurs athlètes en sont déjà à leur deuxième participation aux Jeux et certains viendront même défendre des médailles, mais le Canada découvrira également de nouveaux visages lors de ces deux épreuves qui font partie des  plus récents ajouts au programme de snowboard olympique. Il s’agira des premiers Jeux à accueillir l’épreuve du big air, et des deuxièmes pour le slopestyle.

Quand on parle de snowboard, Équipe Canada est l’une des meilleures au monde : sept athlètes canadiens sont dans le top 20 mondial en slopestyle, et cinq en font également partie pour le big air. Les places au sein de l’équipe olympique sont extrêmement contingentées, ce qui en fait l’une des disciplines avec les meilleurs espoirs de médaille olympique.

Mark McMorris (au centre), Tyler Nicholson (à gauche) et Seb Toutant complètent un balayage du podium canadien à Laax Open en Suisse le 23 janvier 2016 (Photo: Chris Witwicki via Snowboard Canada).

À LIRE: Les athlètes de snowboard plus prêts que jamais à dominer PyeongChang 2018

Parmi les planchistes sur qui garder l’œil aux Jeux, on retrouve le médaillé de bronze de Sotchi 2014 en slopestyle Mark McMorris, ainsi que Max Parrot, qui ont tous deux mérité une nomination anticipée grâce à leur saison 2016-2017 exceptionnelle. Max, qui est l’un des planchistes le plus constant sur le circuit, est habitué de se retrouver au top, dominant d’ailleurs les X Games d’Aspen en big air depuis 2016. Quant à Mark, le planchiste canadien le plus médaillé de sa génération, il revient non pas d’un, mais de deux accidents où il a frôlé la mort. Et depuis son retour en novembre… il n’a gagné que des médailles d’or sur le circuit.

Mark McMorris, au centre, et Max Parrot, à gauche, ont terminé premier et deuxième du big air aux X Games de Norvège, le 11 mars 2017. (Photo: X Games)

Pour compléter l’équipe des hommes, on reconnaîtra Sébastien Toutant (« SebToots »), qui a remporté sa 6e médaille des X Games l’an dernier, et la recrue olympique Tyler Nicholson.

À LIRE: Un triplé canadien à la Coupe du monde de slopestyle en Suisse

Du côté des femmes, Spencer O’Brien prendra part aux Jeux pour la seconde fois, après une 12e place à Sotchi 2014. Elle a gagné l’or à Aspen en 2016, remportant du même coup sa 6e médaille des X Games. Deux nouvelles recrues des Jeux se joindront à elle sur les pistes : Laurie Blouin, qui a ébloui aux Championnats du monde 2017 de la FIS en décrochant la médaille d’or, et Brooke Voigt, médaillée sur le circuit de la Coupe du monde en big air comme en slopestyle.

À LIRE: Laurie Blouin sacrée Championne du monde en slopestyle

Spencer O’Brien participe à l’épreuve de snowboard slopestyle aux Winter Games NZ à Queenstown,
Nouvelle-Zélande, le 3 septembre 2017. (Photo : Iain McGregor/Winter Games NZ via AP)

Pour plusieurs, PyeongChang 2018 n’est pas le prochain arrêt. Certains athlètes seront en action dans différentes compétitions internationales, notamment aux X Games, avant d’atterrir en Corée du Sud. Les nommés pour les épreuves de snowboard restantes – snowboard cross, slalom géant parallèle et demi-lune – seront connus dans les prochaines semaines.