On peut toujours trouver de la neige quelque part dans le monde et les planchistes canadiens se rendront même jusque dans l’hémisphère sud pour la trouver.

Et c’est exactement ce qu’ils ont fait au début de la saison de la Coupe du monde de 2017‑2018.

En septembre, les athlètes de demi-lune et de slopestyle se sont rendus en Nouvelle-Zélande – où Darcy Sharpe a remporté l’argent en slopestyle – tandis que le contingent des athlètes de snowboard cross se trouvait en Argentine, où Meryeta O’Dine a terminé en quatrième place.

My run from today in New Zealand at World Cup! So Thankful to get 2nd!

A post shared by Darcy Sharpe (@darcysharpe) on

Mais comme l’hiver approche, les glisseurs sont revenus au Nord et ont tourné toute leur attention sur l’obtention des résultats dont ils ont besoin pour monter dans l’avion qui les mènera à PyeongChang.

Qui participe?

Canada Snowboard a nommé 38 athlètes à son équipe pour la saison 2017-18:

Snowboard Cross (SBX): Chris Robanske, Kevin Hill, Baptiste Brochu, Tess Critchlow, Zoe Bergermann, Carle Brenneman, Meryeta O’Dine, Katie Anderson

Alpin (PGS): Jasey-Jay Anderson, Darren Gardner, Sébastien Beaulieu, Richard Evanoff, Megan Farrell, Kaylie Buck

Demi-lune (HP): Derek Livingston, Trevor Niblett, Mercedes Nicoll, Katie Tsuyuki, Elizabeth Hosking, Calynn Irwin

Slopestyle (SS)/Big Air (BA): Mark McMorris, Sébastien Toutant, Max Parrot, Tyler Nicholson, Darcy Sharpe, Michael Ciccarelli, Max Eberhardt, Spencer O’Brien, Jenna Blasman, Laurie Blouin, Brooke Voigt, Baily McDonald

Can't wait for the contest season to start!!😃 @canadasnowboardteam #OurSummit #NewLogo Filming:@natelav

A post shared by Max Parrot (@maxparrot) on

Où et quand compétitionnent-ils?

En fonction de leur discipline, les planchistes canadiens participeront à un mélange d’épreuves de la Coupe du monde de la FIS et du World Snowboard Tour. Voici certains des plus importants arrêts préolympiques qui auront lieu cet hiver de par le monde :

Coupe du monde de la FIS (BA) – Milan (Italie) – 11 novembre 2017
Air & Style (BA) – Beijing (Chine) – 25 novembre 2017
Grand Prix des États-Unis (HP, BA) – Copper Mountain (Colorado) – 4 au 10 décembre 2017
Coupe du monde de la FIS (SBX) – Val Thorens (France) – 12 et 13 décembre 2017
Coupe du monde de la FIS (PGS) – Carezza (Italie) – 14 décembre 2017
Dew Tour (HP, SS) – Breckenridge (Colorado) – 14 au 17 décembre 2017
Coupe du monde de la FIS (PGS) – Cortina d’Ampezzo (Italie) – 15 et 16 décembre 2017
Coupe du monde de la FIS (SBX) – Montafon (Autriche) – 15 au 17 décembre 2017
Coupe du monde de la FIS (SBX) – Cervinia (Italie) – 21 et 22 décembre 2017
Coupe du monde de la FIS (SS, HP) – Snowmass (Colorado) – 10 au 13 janvier 2018
Grand Prix des États-Unis (HP, SS) – Mammoth Mountain (Californie) – 15 au 21 janvier 2018
Coupe du monde de la FIS (PGS) – Rogla (Slovénie) – 20 et 21 janvier 2018
X Games d’hiver (HP, BA, SS) – Aspen (Colorado) – 25 au 28 janvier 2018

Comment se qualifient-ils pour PyeongChang 2018?

Il faut connaître quelques nombres importants pour savoir quels planchistes se rendront à PyeongChang. Un maximum de 258 planchistes seront divisés comme suit en fonction des épreuves :

Slalom géant parallèle – 32 hommes / 32 femmes
Demi-lune – 30 hommes / 24 femmes
Snowboard cross – 40 hommes / 30 femmes
Slopestyle/Big air – 40 hommes / 30 femmes

Flight lessons with the boys 🦅 Pic • @serendipityforu

A post shared by •Chris Robanske (@chrisrobanske) on

Chaque pays peut obtenir jusqu’à 26 places de qualification olympique, mais est limité à 14 qualifications par genre et quatre par épreuve. La période de qualification a débuté le 1er juillet 2016 et se terminera le 21 janvier 2018. Les résultats des épreuves de la Coupe du monde et des Championnats du monde de la FIS pendant cette période serviront à créer une liste d’allocation de quotas olympiques. Une place aux Jeux sera ensuite décernée à chacun des skieurs figurant à cette liste en commençant par le premier, et ce, jusqu’à ce que le maximum d’athlètes soit atteint.

En fonction de leurs résultats dans certaines des compétitions principales de la saison dernière, Canada Snowboard a déjà obtenu une préqualification pour Mark McMorris et Max Parrot au sein d’Équipe Canada en vue de PyeongChang 2018. Ces nominations seront rendues officielles à la fin de la période de qualification.

Quoi surveiller?

Puisqu’il n’a pas à s’inquiéter d’obtenir une qualification pour PyeongChang, Mark McMorris peut maintenant se concentrer sur un autre retour à la compétition, cette fois après avoir subi un grave accident de snowboard dans l’arrière-pays pendant la saison basse, à la fin mars. Après des opérations chirurgicales et de la réadaptation, il est de retour sur sa planche. Il sera à surveiller au Dew Tour à la mi‑décembre. De son côté, Max Parrot continue de repousser les limites du possible et seul le temps permettra de savoir quelles surprises il dévoilera pendant la saison.

Avec la préqualification de McMorris et de Parrot, la lutte sera acharnée pour déterminer qui seront les deux planchistes qui les accompagneront aux épreuves masculines de slopestyle et de big air. Sébastien Toutant, Tyler Nicholson, Darcy Sharpe et Michael Ciccarelli sont tous régulièrement des prétendants au podium, mais deux d’entre eux devront rester à la maison. Voilà une de ces situations où il pourrait être plus difficile d’être choisi pour faire partie de l’équipe canadienne que de remporter une médaille olympique.

 

Le Canada a aussi une double force à l’épreuve féminine de slopestyle : Spencer O’Brien est six fois médaillée aux X Games d’hiver et a notamment remporté l’or à Aspen en 2016, tandis que Laurie Blouin est championne du monde en titre de la FIS.

Jasey-Jay Anderson entrerait dans l’histoire olympique en se rendant tout simplement à la barrière de départ du slalom géant parallèle à PyeongChang. Le médaillé d’or de Vancouver 2010 tente de se rendre à ses sixièmes Jeux olympiques, ce qui serait une première pour un Canadien à des Jeux olympiques d’hiver. Il n’a pas manqué une édition de ces Jeux depuis que le snowboard a fait ses débuts olympiques à Nagano 1998, un record auquel aucun autre planchiste au monde ne peut prétendre.

 

Team Canada - Jasey-Jay Anderson - Sochi 2014

Jasey Jay Anderson, d’Équipe Canada, participera au slalom géant parallèle à Sochi 2014, le mercredi 19 février 2014. LA PRESSE CANADIENNE / Jonathan Hayward

Mais il y a aussi un mouvement jeunesse au sein de l’équipe de snowboard. La meilleure athlète canadienne aux épreuves de demi-lune aux Championnats du monde de 2017 était Elizabeth Hosking, qui n’avait alors que 15 ans. De son côté, Meryeta O’Dine est grimpée pour la première fois sur un podium de la Coupe du monde pendant sa première saison au sein de l’équipe nationale de snowboard cross.

twitter_frsocial-ads