Biographie :

Tory Nyhaug n’avait que 20 ans lorsqu’il a fait ses débuts olympiques comme l’unique Canadien à participer à l’épreuve de BMX à Londres 2012. Il a eu de la chance de pouvoir participer aux Jeux, puisqu’il venait de subir une deuxième rupture de la rate à peine 11 semaines plus tôt, le forçant à s’exclure des Championnats du monde. Tory a repris l’entraînement une semaine après son opération pour lui retirer l’organe. Il a participé à ses premiers Championnats du monde UCI en 2011, après avoir manqué l’occasion de participer à l’édition de 2010 et aux premiers Jeux olympiques de la jeunesse en raison de sa première rupture de la rate. Il a connu une année exceptionnelle en 2013 lorsqu’il a accédé à la deuxième marche du podium de la Coupe du monde de Manchester et à Chula Vista, lui accordant une place à la finale des Championnats du monde. Tory a bien réussi également en 2014, année où il a remporté l’argent aux Championnats du monde et est monté deux fois sur le podium, soit à Manchester et à Santiago. Selon lui, jusqu’à présent, il se serait déjà fracturé entre 15 et 20 os en comptant ses deux bras lorsqu’il avait 14 ans. À ce moment, il n’a eu que sept semaines de convalescence avant de se remettre à la course. Il a fait preuve de résilience une fois de plus en novembre 2014, lorsqu’une grave blessure au pied a nécessité une chirurgie et même l’implantation de six vis. Il a utilisé des béquilles pendant trois mois avant de se remettre à la compétition en avril, juste à temps pour les Jeux panaméricains de Toronto. Il n’avait eu que quelques compétitions préparatoires avant d’y prendre part, mais il a tout de même réussi à remporter l’or devant ses partisans. Il a eu le dessus sur un impressionnant bassin de compétiteurs, notamment les Américains Nicholas Long et Connor Fields. Tory a entamé l’année 2016 avec trois victoires consécutives en contre-la-montre aux trois premières Coupes du monde de la saison.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Greg Nyhaug et Margit Heinonen. Il a une sœur aînée, Layne. Ses débuts : Il montait déjà un vélo à deux roues à l’âge de 2 ans et demi. Il a découvert le BMX à l’âge de 4 ans, lorsqu’il a accompagné son oncle à la piste du quartier. Au-delà du BMX : Tory aime regarder le motocross, jouer au golf et passer un peu de temps à la plage avec ses amis. Il étudie les sciences du sport au Douglas College. S’il écoute une chanson avant de faire un tour de piste et s’il réussit bien, il réécoutera cette même chanson avant chaque tour. Il aime regarder des comédies à la télévision les jours de courses. Lui et le coureur américain Connor Fields sont meilleurs amis depuis l’âge de 10 ans. On le surnomme Tozza. Son mot d’ordre : Mieux vaut ne pas enregistrer de temps plutôt que de faire un mauvais temps. Son rêve olympique a pris forme lorsqu’il a été témoin des victoires d’Alex Bilodeau et de l’équipe de hockey canadienne à Vancouver 2010. Clara Hughes est son modèle en raison, notamment, de sa capacité à vaincre ses problèmes de santé mentale et à aider les gens dans le besoin, tout en dominant les Jeux d’été et d’hiver.