Biographie :

Même si Emily Batty considère qu’elle est super féminine, elle est tout de même un adversaire de taille. Elle a fait ses débuts olympiques à Londres 2012, quand elle a participé à l’épreuve de vélo de montagne quelques jours seulement après s’être fracturé la clavicule droite en entraînement. La clavicule maintenue en place avec du ruban et luttant contre la douleur, Émily s’est classée au 24e rang. Elle a connu une importante percée avant les Jeux quand elle est montée sur le podium pour la première fois en Coupe du monde, en mars 2012. Il s’agissait de sa deuxième saison seulement comme coureuse cycliste d’élite. Sa progression s’est poursuivie en 2014 lorsqu’elle a décroché la médaille d’argent aux Jeux du Commonwealth, juste derrière sa coéquipière Catharine Pendrel. Emily a offert sa meilleure performance en carrière quand elle s’est hissée au 6e rang du classement aux Championnats du monde UCI. Elle a terminé 4e au classement général de Coupe du monde avec notamment une 2e place lors d’une de ses sept courses. En 2015, elle a participé à ses premiers Jeux panaméricains à Toronto où elle a rivalisé sans arrêt avec Catharine Pendrel pour la 1re place pour finalement l’emporter avec sept secondes d’avance. Elle a aussi terminé dans le top 5 à cinq de ses six Coupes du monde et s’est classée 7e aux Championnats du monde.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Rick et Cindy Batty. Elle est mariée à Adam Morka, son entraîneur et un vététiste professionnel. Elle a deux frères aînés, Eric et Mark, et une sœur cadette, Charlotte. Elle a grandi sur une ferme d’élevage de bovins. Débuts : Elle a suivi les traces de ses frères aînés en vélo de montagne à l’âge de 10 ans. Tous les enfants de la famille Batty sont des coureurs cyclistes. Au-delà du vélo de montagne : Elle aime le jardinage, la décoration intérieure, la moto hors route et se promener en vélo tout terrain dans des endroits comme Moab (Utah). Elle s’est associée à Pfaff Porsche Hero Ride, un parcours de 250 km (entre Toronto et Collingwood) en soutien au Bridgepoint Active Healthcare et à Coast to Coast Against Cancer Foundation. Elle aime se lever tôt pour se faire un déjeuner et un café en regardant le Today Show. Elle porte toujours un collier de perles de sa mère, qui le portait lorsqu’elle était adolescente et qu’elle fréquentait son père. Ses devises et règles d’or : « Karma! » Toujours transmettre une bonne énergie et de bonnes intentions. Voir le bon côté de toutes nos actions. Depuis presque 10 ans, elle s’entraîne à Tucson pendant l’hiver.