Biographie :

La triple olympienne Catharine Pendrel a connu une saison de renouveau en 2014 lorsqu’elle a remporté son deuxième titre mondial ainsi que la médaille d’or aux Jeux du Commonwealth. Ces victoires ont été d’autant plus douces qu’elle se remettait pour une deuxième saison consécutive d’une fracture de la clavicule. Elle s’est également hissée parmi les trois premières du classement général de la Coupe du monde; un exploit qu’elle a répété chaque année depuis 2008, sauf en 2013. Le haut fait de cette séquence fructueuse a été de dominer le classement général de la Coupe du monde en 2010 et 2011. Catharine a remporté la médaille d’or aux Jeux panaméricains de 2007, puis elle a raté de peu sa qualification aux Jeux olympiques de 2008 à Beijing. Elle s’est présentée aux Jeux olympiques de 2012 à Londres à titre de championne du monde, mais a terminé la compétition au 9e rang. En 2015, elle a remporté la médaille d’argent des Jeux panaméricains derrière sa coéquipière Emily Batty, a terminé au 4e rang du classement général de la Coupe du monde (grâce à ses trois podiums en six courses) et réussi une 5e place aux Championnats du monde. À Rio 2016, Catharine a effectué une remontée spectaculaire après une chute en début de parcours pour terminer sur le podium avec une médaille de bronze. Elle a conclu la saison avec son troisième titre de championne au classement de la Coupe du monde.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Bruce Pendrel et Johanna Bertin. Son frère aîné Geoff a fait partie de l’équipe nationale de descente en vélo de montagne. Son mari Keith Wilson est entraîneur de vélo de montagne. Débuts : Bien qu’elle s’adonne au cyclisme depuis l’âge de 16 ans, elle montait à cheval avant même de savoir marcher. Elle a participé à des compétitions de sports équestres. Elle rêve de représenter le Canada depuis son enfance, soit depuis qu’elle a vu des adolescentes de son âge tenter de se qualifier pour les Jeux du Canada. Au-delà du cyclisme : Elle aime voyager, apprendre des langues et déguster de bons vins en parcourant le monde. Pendant la saison morte, elle aime faire du ski de fond, faire de la pâtisserie et rénover sa maison, avec un succès mitigé. Elle est titulaire d’un baccalauréat ès arts (en psychologie et en sociologie) de l’Université de Victoria. Elle suit des cours d’anatomie en ligne. Elle est présidente de l’association des cyclistes de Kamploops et elle est membre de Toastmasters International. On la surnomme Kika. Elle s’inspire de Clara Hughes qui affronte les défis en souriant. Sa petite touche personnelle : elle aime porter des couleurs éclatantes les jours de course pour se donner de l’énergie. Avant une course, elle visualise un tout qui pourrait bien ou mal se dérouler, et la façon dont elle pourrait en tirer parti. Elle voyage toujours avec du bon café qu’elle savoure avec son gruau le matin d’une course. Citation préférée : « 100 % des choses qu’on ne tente pas échouent. » – Wayne Gretzky