Biographie :

Carling Zeeman a la compétition dans le sang depuis qu’elle est capable de courir. Avant de découvrir l’aviron, elle a joué au volleyball pendant deux ans. Elle a aussi fait du cross-country et de l’athlétisme en plus de faire du patinage de vitesse presque toute sa jeunesse. C’est sur ses patins, justement, qu’elle s’est mise à rêver des Jeux olympiques. En 2011, elle a remporté l’épreuve de skiff chez les moins de 23 ans à la Régate Royal Canadien Henley. Elle a par la suite obtenu deux podiums consécutifs à l’épreuve de skiff aux Championnats du monde des moins de 23 ans, une médaille de bronze en 2012 et une médaille d’argent en 2013. Elle a par ailleurs fait ses débuts aux Championnats du monde seniors en 2013 comme membre de l’équipage du quatre de couple qui a obtenu la médaille d’argent avec Emily Cameron, Kate Goodfellow et Antje von Seydlitz. En 2014, Carling et l’équipage du quatre de couple ont atteint la finale A à chacun des trois arrêts de la Coupe du monde, marqués par la médaille d’argent qu’elles ont remportée à Lucerne et la 6e place obtenue aux Championnats du monde. En 2015, elle s’est remise au skiff et s’est rendue jusqu’en finale A des Championnats du monde, se qualifiant ainsi pour les Jeux olympiques de 2016 à Rio avec sa remarquable 6e place. Plus tôt cet été-là, elle avait remporté deux médailles d’or aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto aux épreuves du skiff et du quatre de couple. Carling a accompli un autre exploit en 2016 en signant sa première victoire en Coupe du monde à Varèse, la première de la saison.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Pieter Zeeman et Joyce Vandervliet. Elle a deux frères aînés : Landon (a joué au sein de l’équipe militaire nationale de soccer) et Joren (a joué au volleyball comme membre de l’équipe nationale et dans les rangs professionnels en Europe). Elle a deux sœurs cadettes, Maaike et Melissa. Débuts : Carling s’est initiée à l’aviron en 2009 quand elle étudiait à l’Université Laurentienne. Après avoir vécu sa première expérience dans l’embarcation à 5 h 30 sur le lac Ramsay, à Sudbury (Ontario), elle se demandait s’il était possible de franchir 2 km en ramant à toute vitesse sans basculer. Elle a adoré le défi qu’elle venait alors de se lancer. Au-delà de l’aviron : Elle a étudié en leadership des activités de plein air à l’Université Laurentienne. Elle aime les jeux de société remplis d’intensité, regarder Game of Thrones et faire du vélo. Elle adore le mijoté de caribou préparé par sa coéquipière Antje von Seydlitz. Sa devise : « Ce sport ne sera jamais facile ni indulgent, c’est à nous de gagner en force et en résilience. » Son souvenir olympique favori remonte à Sotchi 2014 quand le patineur de vitesse Gilmore Junio a cédé sa place à Denny Morrison en vue de l’épreuve du 1000 m. On la surnomme Zeemanator et Zee Monsta. Son équipe de sport favorite est celle de Quidditch de Gryffindor. Chaque Noël, sa mère lui achète des chaussettes qu’elle porte les jours de course pour la chance. Elle collectionne les cuillères, car elles se trouvent facilement et se rangent aisément dans ses bagages.