Biographie :

Antje von Seydlitz s’est mise à faire du ski de fond dès un très jeune âge, avant d’opter pour le biathlon qu’elle a pratiqué à titre compétitif durant ses années à l’école secondaire. Sa passion pour les Jeux olympiques s’est allumée et elle a changé de sport encore une fois en 2008, en faveur de l’aviron cette fois-ci. À peine quatre ans plus tard, elle a été couronnée championne du monde des moins de 23 ans à l’épreuve du quatre de pointe. Par la suite, aux Championnats du monde seniors en 2013, elle a remporté une médaille d’argent à l’épreuve du quatre de couple avec ses coéquipières Emily Cameron, Kate Goodfellow et Carling Zeeman.

En 2014, Antje et l’équipage du quatre de couple ont atteint la finale A à chacun des trois arrêts de la Coupe du monde. Ils ont été marqués notamment par une médaille d’argent remportée à Lucerne et une 6e place obtenue aux Championnats du monde. En 2015 elle a participé aux épreuves du deux de couple surtout, mais a tout de même remporté deux médailles d’or aux Jeux panaméricains de Toronto, une au deux de couple et une autre au quatre de couple. Elle est passée au huit de pointe en 2016 et a été de l’équipage qui a remporté l’argent à la première Coupe du monde de la saison à Varèse, en Italie. À ses débuts olympiques, aux Jeux de Rio, von Seydlitz et son équipe ont accédé à la finale A pour finalement terminer au cinquième rang.

À propos d’Antje

Famille : Ses parents se nomment Walter et Magdalene von Seydlitz-Kurzbach. Elle a une sœur aînée, Nina. Antje est descendante de l’un des plus grands généraux de cavalerie allemands : Friedrich Wilhelm von Seydlitz, qui s’est battu durant la guerre des Sept Ans (1756-1763). Débuts : Elle s’est initiée à l’aviron à l’âge de 18 ans. Lorsqu’elle était novice sur le lac Elk, elle croyait qu’il était facile de pratiquer ce sport, mais s’est rendu compte qu’elle ne faisait rien correctement; c’est à ce moment-là que les choses sont devenues un peu plus éprouvantes. Autres intérêts : En 2014, Antje a obtenu son diplôme en microbiologie de l’Université de Victoria. Elle aime pratiquer la chasse et le tir à la cible, faire du camping, de la randonnée pédestre, du jardinage et du tricot; elle aime aussi cuisiner, travailler dans l’exploitation agricole de ses parents, se salir les mains en plein air, jouer du violon et boire du thé. Au-delà de l’aviron : Sa devise : « L’adversité brise l’esprit de certains hommes et en amène d’autres à battre des records. » Son souvenir olympique favori remonte à Beijing 2008 quand Carol Huynh, native de Hazelton (C.-B.) (petit village situé près du lieu où elle a grandi), a remporté la première médaille d’or du Canada. Elle collectionne les aimants de réfrigérateur quand elle voyage. Elle adore les burgers à l’ours préparés par sa coéquipière Carling Zeeman. Elle voyage toujours avec un instrument de musique.