Saut à ski – PyeongChang 2018

Site de compétition : Centre de saut à ski d’Alpensia

Dates des compétitions : 8, 10, 12, 16 et 17 février (Jours -1, 1, 3, 7 et 8)

Nombre d’épreuves : 4 (3 masculines, 1 féminine)

Aux Jeux olympiques, les épreuves de saut à ski sont disputées sur deux tremplins de longueurs différentes : le tremplin normal et le grand tremplin, appelés ainsi en raison de la distance que les sauteurs peuvent parcourir. Le tremplin normal mesure entre 85 m et 109 m, et le grand tremplin mesure plus de 110 m.

Les résultats sont calculés en additionnant les points attribués à la longueur du saut et aux notes accordées à la position du sauteur en vol et à la réception. Chaque tremplin est doté d’une zone d’atterrissage, le point K, calculé selon la hauteur du tremplin (95 m pour le tremplin normal et 125 m pour le grand tremplin). Un saut qui atteint le point K vaut 60 points. Cinq juges évaluent le style du saut sur une échelle de 0 à 20. La note la plus haute et la note la plus basse sont éliminées, et les autres notes sont additionnées. On fait ensuite la somme des points accordés à la distance et au style pour obtenir le pointage final.

Les épreuves masculines individuelles de saut sur tremplin normal et grand tremplin comportent une ronde de qualification et une finale. Les dix meilleurs sauteurs au classement en Coupe du monde sont automatiquement admis en finale, où ils sont rejoints par les 40 meilleurs de la ronde de qualification. La finale comporte deux sauts, mais seulement les 30 meilleurs sauteurs après le premier saut peuvent participer au deuxième. Le meilleur cumul des scores désigne le vainqueur.

RusSki-Gorki-Ski-Jumping-Centre

À l’épreuve féminine de saut sur tremplin normal, seulement 35 athlètes se qualifient pour la compétition olympique qui comporte une finale à deux sauts. Le meilleur cumul des scores désigne la gagnante.

Stefan Read

À l’épreuve masculine de saut sur grand tremplin par équipes, chaque équipe compte quatre athlètes. On additionne les scores de chaque athlète pour déterminer la note finale. Après un premier saut, les huit meilleures équipes passent à un second saut. Au cumul des huit sauts, c’est la meilleure équipe qui l’emporte.

Bulau, Horst

Le Canada aux Jeux (avant PyeongChang 2018)

Le Canada n’a pas encore remporté de médaille olympique en saut à ski. Le meilleur résultat du pays remonte à 1988 à Calgary où Horst Bulau s’est classé au 7e rang de l’épreuve masculine individuelle sur grand tremplin. C’est aussi à ces Jeux que Steve Collins a réussi le meilleur résultat canadien à l’épreuve individuelle sur tremplin normal avec sa 13e position. Lors de l’entrée aux Jeux de l’épreuve féminine à Sotchi 2014, Atsuko Tanaka a obtenu la 12e place.

Gillman, Todd