Biographie :

atsuko tanakaLe rêve olympique d’Atsuko Tanaka a commencé en avril 2011, le jour où le CIO a annoncé qu’une épreuve féminine de saut à ski serait ajoutée au programme de Sotchi 2014.

Atsuko participait à des compétitions internationales depuis 2004. À 13 ans, elle a remporté la médaille d’or à une compétition de la Coupe continentale en octobre 2005. Quelques mois plus tard, elle a remporté la médaille d’argent aux Championnats du monde juniors 2006 à l’âge de 14 ans. Elle a ajouté une deuxième victoire de la Coupe continentale à sa récolte en 2008.

Pour la saison 2010-2011, elle a commencé à s’entraîner pour le Japon puisqu’il s’agissait d’une exigence pour qu’elle puisse y fréquenter le collège. Elle a représenté ce pays aux Championnats du monde juniors 2011 et 2012. Toutefois, elle a choisi de recommencer à concourir pour le Canada en 2012-2013, et son objectif est de porter l’unifolié à Sotchi. Au cours de sa dernière saison, elle s’est démarquée comme étant la meilleure sauteuse à ski du Canada. Sa 15e place aux Championnats du monde 2013 est le meilleur résultat obtenu par le pays.

En septembre 2013, elle a gagné une médaille de bronze sur le circuit estival du Grand Prix. Elle a inscrit une 4e place en janvier 2014, un record en carrière à une épreuve de Coupe du monde.

FAITS SAILLANTS EN CARRIÈRE

Médaillée d’argent des Championnats du monde juniors 2006. Gagnante à deux reprises de la Coupe continentale. Médaillée de bronze du Grand Prix.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Introduction au sport : Elle a commencé le saut à ski à l’âge de dix ans. Son père était un sauteur à ski dans sa jeunesse, et il a transmis l’amour de ce sport à son frère. Après avoir vu ce dernier concourir, elle a voulu elle aussi essayer le saut à ski… Autres intérêts : Lorsqu’elle n’est pas en compétition, elle essaie de rattraper les émissions télévisées qu’elle a ratées en son absence; elle aime aussi le volleyball et le magasinage. Elle a suivi des cours dans un collège de Sapporo, au Japon où elle a étudié le leadership sportif. Certains de ses professeurs ont fait de la recherche particulière au sujet du saut à ski et elle a appris à partir de ces données… De tout et de rien : Son modèle est le quadruple champion olympique suisse, Simon Ammann, parce que comme elle, il a une petite carrure, mais il est très puissant. Elle collectionne les verres à shooter représentant les villes qu’elle visite durant ses voyages. Sa citation favorite est la suivante : « Apprendre d’hier, vivre pour aujourd’hui et espérer pour demain ».

PALMARÈS INTERNATIONAL

Championnats du monde FIS : 2013 – 15e (tremplin normal)