Ceux qui ne connaissaient pas le nom de Denis Shapovalov au début de la semaine savent maintenant qui est ce jeune surdoué du tennis de 18 ans.

L’étoile montante de Tennis Canada a déjoué les pronostiques en éliminant la première tête de série et vainqueur d’un Grand Chelem à 15 reprises l’Espagnol Rafael Nadal en des comptes de 3-6, 6-4 et 7-6 (4) .

Celui qui espérait percer le top 100 d’ici la fin de l’année pourrait bien voir son souhait s’exhausser dès la sortie du classement de l’ATP lundi.

C’est à coups de balles rapides et profondes et d’un jeu bien rythmé que Shapovalov a su tenir tête à Nadal au premier acte, gardant les nerfs solides pour effacer une balle de bris à 2-1. À 4-3, le Canadien de 18 ans a su sauver une balle de bris avec un coup gagnant. Le taureau espagnol a pourtant profité des fautes directes du Canadien pour briser et enlever la première manche 6 à 3.

À LIRE : Shapovalov surprend Del Potro et se dirige vers le troisième tour à Montréal

Rafael Nadal de l’Espagne pendant son match l’opposant au Canadien Denis Shapovalov à la Coupe Rogers de Montréal, le 10 août 2017. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Incapable de convertir les deux premières balles de bris qui se sont offertes à lui au premier jeu au service de Nadal, Shapovalov a profité d’une balle trop longue du numéro deux mondial pour mener deux jeux à zéro en début de deuxième manche.

Denis Shapovalov du Canada célèbre lors d’un point pendant son match contre Rafael Nadal de l’Espagne à la Coupe Rogers Cup, le jeudi 10 août 2017 à Montréal. LA PRESSE CANADIENNE / Paul Chiasson

En avance 4 à 1, le fougueux à la casquette à l’envers a surpris Nadal a plus d’une reprise avec des coups gagnants pour s’offrir une deuxième balle de bris en moins de 10 minutes. Un passing qui aura déjoué Nadal, mais trop large le long de la ligne aura permis au plus expérimenté des deux de faire durer la sixième partie au service et se sauver avec le point quelques échanges plus tard. La machine de Manacor a répliqué avec un bris pour réduire l’avance du Canadien à 4-3, et ensuite nivelé à 4-4.

En retard 0-30 à son tour au service, Shapovalov y est allé de trois as – dont un à 214 km/h – et d’un coup gagnant pour porter le pointage à 5-4. Sous le regard de la quadruple médaillée olympique Penny Oleksiak, Denis Shapovalov a usé de chance pour briser Nadal à sa partie au service et mettre la main sur le deuxième acte, forçant ainsi la manche décisive.

À LIRE : Shapovalov, Polansky et Diez brillent à Toronto

Alors que les adversaires ont su briller quand il le fallait pour conserver leurs jeux au service, l’issue de la rencontre de troisième tour s’est décidée au jeu décisif.

Le Canadien Denis Shapovalov pendant son match l’opposant à l’Espagnol Rafael Nadal au troisième tour de la Coupe Rogers de Montréal, le 10 août 2017. THE CANADIAN PRESS/Paul Chiasson

Tirant de l’arrière 0-3 dans ce jeu décisif, Shapovalov est allé chercher les 3 points suivant pour coller l’Espagnol. Les as de l’enfant prodige du tennis lui auront bien servis, son neuvième lui permettant d’égaler à 4-4 avant de prendre les devants 5 à 4 sur un passing le long de la ligne. En avance 6 à 4, Denis Shapovalov a effectué un coup droit gagnant pour remporter le match 7 à 4 au jeu décisif après 2 h 45 au front.

Shapovalov croisera le fer en quarts de finale avec le Français Adrian Mannarino, tombeur de Milos Raonic, vendredi soir.

En double du côté de Toronto, Gaby Dabrowski et Jelena Ostapenko de Lettonie ont défait l’Allemande Julia Goerges et l’Ukrainienne Olga Savchuk 4-6, 6-2, 10-3 pour atteindre les quarts de finale. Elles affronteront les troisièmes têtes de série Lucia Safarova et Barbora Strycova de la République tchèque vendredi après-midi.