Les rameuses canadiennes ont fait bonne figure dimanche récoltant deux médailles à l’occasion de la troisième manche du circuit de la Coupe du monde d’aviron présentée à Lucerne, en Suisse.

En quatre de pointe, l’équipage composé de Hillary Janssens, Susanne Grainger, Christine Roper et Nicole Hare ont mis la main sur le bronze malgré s’être retrouvé au dernier rang après les 500 premiers mètres. Les Canadiennes ont cependant augmenté la cadence lors des 500 m suivants, doublant du même coup la Grande-Bretagne et la Pologne avant de se retrouver coude-à-coude avec les Pays-Bas.

À LIRE : Les rameurs canadiens débuteront leur saison internationale en Suisse

En deuxième moitié de course, le Canada et les Pays-Bas ont bataillé pour la dernière place sur le podium. Les Canadiennes ont finalement franchi la ligne d’arrivée avec trois secondes d’avance sur leurs rivales, enregistrant un temps de six minutes 40,860 secondes.

L’Australie a remporté l’épreuve de manière convaincante avec un chrono de 6:35,820 alors que les Russes ont devancé les Canadiennes par moins d’une seconde (6:40,770).

La Canadienne Carling Zeeman en marge des qualifications de la Coupe du monde d’aviron de Lucerne, en Suisse, le 17 juillet 2017. (Photo: Igor Meijer via World Rowing)

Au skiff, Carling Zeeman a procuré au Canada sa deuxième médaille à Lucerne. Tout comme au quatre de pointe féminin, l’embarcation canadienne bataillait en fond de peloton en première moitié de parcours. Sixième à la mi-chemin, Zeeman est parvenue à se propulser jusqu’au deuxième rang devant l’Allemagne, la Grande-Bretagne et les États-Unis.

L’Autrichienne Magdalena Lobnig a dû se contenter du troisième rang suite à la remontée spectaculaire de Zeeman qui a récolter l’argent en vertu d’un temps de 7:27,530.

La médaille d’or a été octroyée à la Suissesse Jeannine Gmelin qui a complété l’épreuve en 7:25,220. Gmelin et Lobnig avaient toutes deux pris part à la finale A des Jeux olympiques de Rio où elles avaient terminé respectivement aux cinquième et sixième rangs. Zeeman avait quant à elle ramé dans la finale B, mais dimanche la Canadienne s’est retrouvée sur le podium aux côtés de l’élite mondiale.