Biographie :

Susanne Grainger a fait ses débuts au niveau mondial aux Championnats du monde de 2011 pour les moins de 23 ans où elle a aidé le Canada à remporter la médaille d’or à l’épreuve du huit de pointe. C’est vers cette période, alors qu’elle avait 21 ans, qu’on lui a diagnostiqué de l’hypothyroïdie, ce qui a entraîné de graves problèmes à sa capacité de s’entraîner et de reprendre des forces. En collaboration avec les médecins, elle a réussi à surmonter cet obstacle et à déterminer la bonne dose de médicaments pour ramener les niveaux de sa thyroïde à la normale. Susanne Grainger a participé aux Championnats du monde de 2012 pour les moins de 23 ans et a remporté une deuxième médaille d’or consécutive, cette fois, à l’épreuve du quatre de pointe. Elle a fait ses débuts au sein de l’équipe nationale senior en 2013 et a remporté le bronze des Championnats du monde à l’épreuve du huit de pointe. Elle a continué à concourir dans la grande embarcation en 2014 et 2015 et a remporté l’argent et le bronze des Championnats du monde. Elle a fait partie de l’équipe du huit de pointe de l’université de la Virgine.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Tim et Cate Grainger. Son frère s’appelle Tim et sa sœur Charlotte. Débuts : Elle a commencé à faire de l’aviron tout juste après que sa famille eut déménagé de nouveau au Canada en 2005, lorsqu’elle était en 8e année. Un ami de son père était entraîneur pour l’équipe de huit de pointe de l’école secondaire à laquelle elle était inscrite et lui a dit qu’elle devrait essayer de faire partie de l’équipe compte tenu de sa taille. Il l’a amenée sur le lac Fanshawe et lui a montré à ramer; quand elle a eu appris, il l’a laissée ramer dans un bassin d’entraînement et elle n’a jamais eu de regrets. Au-delà de l’aviron : Elle a obtenu un diplôme de l’université de la Virgine en 2013 composé de deux majeures en arts visuels en atelier (concentration photographie) et en politique (concentration gouvernement et théorie politique). Elle a obtenu une maîtrise de l’Université Western en 2014 où elle a étudié les relations canado-américaines avec une concentration sur l’effet négatif des campagnes publicitaires télévisées. Elle aime préparer des gâteaux, prendre des photos, jouer du piano et lire. Elle aime chanter et a déjà composé de la musique. Elle jouait de la clarinette dans le groupe de musique de son école secondaire. Sa devise : « Les champions deviennent champions quand personne ne regarde. »