Le numéro 22 accroche ses patins.

Hayley Wickenheiser, vue comme étant la meilleure joueuse de hockey de tous les temps, a annoncé sa retraite vendredi soir.

La Saskatchewanaise de 38 ans a rendu sa décision sur Twitter en citant ses désirs d’étudier en médecine et de passer plus de temps auprès de son fils Noah parmi les raisons qui ont justifié son choix.

Olympienne à six occasions – cinq fois en hockey en plus d’une participation en balle molle aux Jeux olympiques de 2000 à Sydney –, Hayley n’est que la cinquième athlète au monde à avoir remporté une médaille d’or olympique à quatre Jeux olympiques d’hiver consécutifs. Ce quatuor de médailles est d’ailleurs un record canadien qu’elle partage avec ses coéquipières retraitées Jayna Hefford et Caroline Ouellette. À sa collection de médailles olympiques s’ajoute une médaille d’argent remportée au tout premier tournoi olympique de hockey féminin à Nagano 1998, faisant d’Hayley la deuxième olympienne la plus décorée de l’histoire du Canada.

Hayley Wickenheiser of Canada carries her country flag as they arrive during the opening ceremony of the 2014 Winter Olympics in Sochi, Russia, Friday, Feb. 7, 2014. (AP Photo/Matt Dunham)

Hayley Wickenheiser porte le drapeau canadien lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Sotchi, le 7 février 2014. (AP Photo/Matt Dunham)

Hayley a été nommée meilleure joueuse des Jeux olympiques de Salt Lake City et de Turin après avoir terminé au sommet du tableau des buts marqués à de ces deux tournois.

À Sotchi, la hockeyeuse d’expérience a eu l’honneur de porter le drapeau canadien lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux en plus d’être élue à la Commission des athlètes du CIO. Quatre ans plus tôt, à Vancouver 2010, c’est elle qui avait été choisie pour prononcer le serment des athlètes.

Canadian hockey player, Hayley Wickenheiser, takes the oath on behalf of all Olympic athletes at the Vancouver Olympic opening ceremonies Friday February, 12, 2010. THE CANADIAN PRESS/Darryl Dyck

Hayley Wickenheiser prononce le serment olympique au nom de tous les athlètes des Jeux olympiques de 2010 lors de la cérémonie d’ouverture, le 12 février 2010. THE CANADIAN PRESS/Darryl Dyck

Hayley Wickenheiser a rejoint les rangs d’Équipe Canada pour la saison 1993-1994 et, l’année de ses 15 ans, elle est devenue la plus jeune hockeyeuse canadienne à participer à des Mondiaux de hockey féminin.

L’an dernier à Kamloops, Hayley a participé à ses 13es Championnats du monde féminins. La Canadienne a cependant eu peu de temps de glace puisqu’elle se remettait d’une chirurgie où avaient été placés dans son pied gauche une plaque de métal et huit vis.

Elle quitte tout de même le sport avec sept médailles des Mondiaux.

Team Canada's Colleen Sostrorics, left, Hayley Wickenheiser and Gillian Apps, right, celebrate after defeating Sweden 4-1 to win the gold medal in womens ice hockey at the 2006 Winter Olympic Monday, Feb. 20, 2006 in Turin. (CP PHOTO/Ryan Remiorz)

Cherie Piper, à gauche, Hayley Wickenheiser et Gillian Apps célèbrent leur victoire de 4-1 sur la Suède aux Jeux olympiques de Turin, le  20 février 2006. (CP PHOTO/Ryan Remiorz)

Avec ses 279 points – 168 buts et 211 mentions d’aide – en 276 matchs internationaux, Hayley Wickenheiser est de loin la meilleure pointeuse de Hockey Canada. En 2007 elle a été récipiendaire du prix Bobbie Rosenfeld Award pour l’athlète féminine de l’année.

Hayley a aussi tenté sa chance chez les joueurs professionnels en Europe, devenant la première femme à marquer un but dans une ligue masculine professionnelle. En 2014, l’étoile du hockey a reçu son étoile sur l’Allée des célébrités canadiennes.