La championne du monde en titre au départ groupé, Ivanie Blondin, a poursuivi sa domination de l’épreuve à la première coupe du monde de la saison. La patineuse a aussi été responsable de l’autre médaille remportée par le Canada au cours du week-end.

La femme à battre au départ groupé a réussi à mettre la main sur sa deuxième médaille de la compétition, dimanche, en devançant in extremis Francesca Lollobrigida de l’Italie au fil d’arrivée.

« Au dernier tour, j’ai foncé un peu plus tôt que je ne l’aurais fait normalement pour créer la surprise et me placer devant afin d’avoir l’avantage sur tout le monde, explique Ivanie dans un communiqué de Patinage de vitesse Canada. J’ai foncé et ç’a bien tourné », a conclut la championne.

La Canadienne a arrêté le cadran à 8:29,56 secondes, soit 15 centièmes de seconde avant l’Italienne ( 8:29,71 s). La Coréenne Bo-Reum Kima a pris le troisième rang (8:30,06 s).

À LIRE :La victoire d’Ivanie Blondin aux Mondiaux place le Canada dans une classe à part

Oshigiri Misaki, Takagi Miho, les deux représentant le Japon, et Ivanie Blondin lors du départ groupé des Mondiaux de distances individuelles à Kolomna, en Russie, le 14 février 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Oshigiri Misaki, Takagi Miho, les deux représentant le Japon, et Ivanie Blondin lors du départ groupé des Mondiaux de distances individuelles à Kolomna, en Russie, le 14 février 2016. (AP Photo/Ivan Sekretarev)

Vendredi, Ivanie avait procuré au Canada sa première médaille de Coupe du monde de la saison en décrochant le bronze au 3000 m. La Canadienne est depuis quelques années une habituée des podiums internationaux, mais il s’agissait pour elle d’une première visite en carrière sur le podium de coupe du monde à cette épreuve. Ivanie a patiné la distance en 4:09,78 secondes, bon pour une troisième place derrière Martina Sábliková (4:08,26 s) de la République tchèque et Marije Joling (4:09,40 s) des Pays-Bas.

À LIRE : Les Canadiens en sol chinois pour la première coupe du monde de la saison

Avec ces deux médailles en poche, l’équipe canadienne sur longue piste s’envole maintenant pour le Japon où sera disputée la deuxième étape du circuit de la Coupe du monde le week-end prochain.