C’est avec la nation canadienne et ses innombrables partisans québécois derrière lui que le cycliste Hugo Houle s’est envolé pour le Brésil afin de prendre part à ses premiers Jeux olympiques.

Atterrit en sol brésilien depuis peu, le cycliste de Sainte-Perpétue en a profité pour s’imprégner des installations olympiques et du parcours qu’il aura à affronter.

Hugo Houle of Canada rides his way to winning the gold medal in men's individual time trial road cycling at the 2015 Pan Am Games in Milton, Ont. on Wednesday, July 22, 2015. THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

Hugo Houle en route vers sa médaille d’or au contre-la-montre aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. THE CANADIAN PRESS/Darren Calabrese

Malgré ses succès, Houle ne s’afflige pas de pression inutile quant aux performances qu’il livrera à Rio. « Je suis ici pour prendre de l’expérience avant tout et apprécier pleinement mes premiers Jeux » a-t-il confié en entrevue avec Olympique.ca. « C’est certain qu’un petit stress s’installe, mais c’est pleinement positif. Je suis au meilleur de ma forme et c’est une expérience unique et exceptionnelle que de pouvoir représenter le Canada ».

Athlète inépuisable, Houle gravit les échelons à vitesse Grand V depuis ses débuts sur le circuit mondial de l’UCI. Triple champion canadien junior et fort d’une quatrième place au championnat du monde espoir aux Pays-Bas, Houle se fait remarquer sur la scène internationale très jeune. À 22 ans, il devient le premier Québécois à signer un contrat avec l’équipe Ag2r La Mondiale et participe, en 2015, à son premier grand Tour, le Giro d’Italie. Aux Jeux panaméricains de Toronto, c’est la consécration pour Houle qui remporte la médaille d’or à son épreuve fétiche, le contre-la-montre.

Les médaillés, de gauche à droite: Ignacio Prado du Mexique, médaillé d’argent, Hugo Houle, de Ste-Perpétue, au Québec, médaillé d’or et Sean MacKinnon, d’Hamilton, médaillé de bronze.

Les médaillés, de gauche à droite: Ignacio Prado du Mexique, médaillé d’argent, Hugo Houle, de Ste-Perpétue, au Québec, médaillé d’or et Sean MacKinnon, d’Hamilton, médaillé de bronze.

Au-delà de ses performances sportives, Hugo est une véritable source d’inspiration et de fierté tant pour son entourage que pour les jeunes cyclistes. « En tant qu’athlètes, nous avons la possibilité d’influencer positivement les gens alors j’essaie d’être le plus exemplaire possible. Si je peux partager les bonnes valeurs et les bons principes que mes parents m’ont inculqués je le ferai avec plaisir » mentionne Houle.

Socialement engagé, Houle est un fier ambassadeur de la Classique des Appalaches, du programme « Jouez gagnant ! » qui promeut le sport et l’activité physique chez les jeunes ainsi qu’auprès de l’organisation Opération Nez Rouge. Il s’est également associé à la randonnée vélo Énergie Alcoa qui s’est donné pour mission d’amasser des fonds pour Opération Enfant soleil.

Parions que sous le chaud soleil du Brésil, Houle n’aura point de difficulté à trouver sa source de motivation. C’est qu’en décembre 2012, son frère cadet Pierrik, également un excellent athlète et fier compétiteur, a été happé mortellement par un chauffard ivre alors qu’il faisait son jogging quotidien. Afin de rendre hommage à son éternel partisan, Houle, en collaboration avec Samuel Perreault Magny, a mis sur pied un événement de course à pied consistant à terminer le parcours que Pierrik n’a pu compléter de manière à accroître la sensibilisation sur les effets pervers de l’alcool au volant. Depuis, Hugo arbore une croix en son honneur et pour se porter chance.

À lire : Un contingent de 19 cyclistes roulera à Rio 2016 

C’est donc sous le regard attentif du Christ rédempteur et de la nation canadienne tout entière que la fierté de Sainte-Perpétue s’élancera sur le parcours de Copacabana les 6 et 10 août prochains.