Après son brillant parcours au Grand Chelem de Wimbledon, il n’aura pas fallu beaucoup de temps au Canadien Milos Raonic pour réfléchir sur la manière dont il appréhende son futur.

« Je vais continuer à travailler fort chaque jour afin de m’améliorer et de mettre toutes les chances de mon côté, avait confié Raonic lors de son entrevue d’après-match après s’être incliné en finale face au Britannique Andy Murray. Il n’y a rien que je souhaite plus que de revenir ici ,» avait-t-il ajouté sur le Court central du All England Club.

Malgré la défaite de Raonic en trois manches aux mains du numéro deux mondial, cette finale fut historique. L’athlète originaire de Thornhill en Ontario est devenu le premier Canadien de l’histoire a participé à la finale d’un tournoi du Grand Chelem en simple. Il a réussi ce tour de force en défaisant en demi-finale le roi de Wimbledon, Roger Federer, une première victoire en carrière pour Raonic contre un membre du top trois mondial lors d’un événement du Grand Chelem.

Parcours de Raonic à Wimbledon : FinaleDemi-finaleQuart de finale | Quatrième tour | Troisième tour | Deuxième tour  | Premier tour

« La popularité du tennis au Canada est en constante progression. C’est un réel honneur de pouvoir conter sur tout ce support, avait poursuivi Raonic sur le Court central. Mon plus grand regret serait de ne pas faire tout en mon pouvoir pour revenir en finale à nouveau ».

À la lumière de sa performance face à Murray, il y a fort à parier que l’athlète de 25 ans aura d’autres occasions de mettre la main sur un titre du Grand Chelem dans un avenir rapproché. Raonic a atteint au moins les demi-finales dans deux des trois tournois majeurs disputés jusqu’à présent en 2016. Toujours en Grands Chelems, le Canadien a joué en quart de finale cinq fois au cours de ses neuf dernières apparitions.

À voir : Le Canada plus fort que jamais en tennis à Rio 2016 

D’ici le dernier tournoi majeur du circuit ATP, le US Open, le grand Canadien peaufinera son jeu à la Coupe Rogers avant d’aller rejoindre Équipe Canada au tournoi olympique de Rio.

« Si vous me demandiez quels étaient mes objectifs au début d’année, j’aurais répondu sans aucun doute les quatre tournois du Grand Chelem, Toronto et Rio. Ces cibles n’ont pas changé » a mentionné Raonic en entrevue plus tôt cette saison.

Milos Raonic | Tennis

Milos Raonic | Tennis

Raonic siège toujours au septième échelon du classement mondial de l’ATP, mais n’est plus qu’à cinq maigres points de Kei Nishikori, classé au sixième rang. Le Canadien avait entamé l’année au 14e rang.