Bordé à l’ouest par l’océan pacifique et à l’est par l’Atlantique, il n’est pas surprenant que le Canada ait une riche histoire aux Jeux olympiques en voile.

Une histoire de courage, d’esprit sportif et de succès.

En 1988, un navigateur canadien a réalisé tout un acte d’héroïsme aux Jeux olympiques de Séoul. Lawrence Lemieux a abandonné ses chances de terminer deuxième de l’épreuve de dériveur monoplace (poids lourd) pour secourir une embarcation qui avait chaviré dans une autre course disputée aussi dans la baie de Busan.

Après être venu en aide à l’équipage, Lemieux a rebroussé chemin pour terminer son épreuve. Même s’il a fini loin du podium, on lui a décerné la médaille Pierre de Coubertin pour on esprit sportif et son respect. Il fait partie des 16 athlètes de l’histoire à avoir obtenu cette médaille, en plus d’être le seul Canadien.

Le Canada compte plusieurs succès en voile aux Jeux olympiques. En 1932, à Los Angeles, les représentants de l’unifolié avaient raflé pas moins de neuf médailles. Plus récemment, Ross MacDonald et Mike Wolfs ont décroché l’argent dans la classe du Star à Athènes en 2004.

sailing-2

Luke Ramsey et Nikola Girke à l’épreuve du Nacra 17 à la Coupe du monde de Miami, le 29 janvier 2016. (AP Photo/Lynne Sladky)

Qui vogueront à Rio 2016?

Pour le moment, six canadiens sont qualifiés pour les Jeux olympiques de cet été, soit Brenda Bowskill (radial), Tom Ramshaw (finn), Erin Rafuse et Danielle Boyd (49er FX) ainsi que Luke Ramsay et Nikola Girke (nacra 17). D’autres équipages pourraient s’ajouter d’ici la fin de la saison de la Coupe du monde le 12 juin prochain.

Le nom qui résonne le plus dans la liste des qualifiés est celui de Nikola Girke. La navigatrice prendra part à ses quatrièmes Jeux en carrière. En 2004, elle était de l’épreuve du 470 alors qu’à Beijing 2008 et à Londres 2012 elle compétitionnait à la barre du RS : X.

sailing-3

Un équipage canadien aux Jeux panaméricains de Toronto, le 19 juillet 2015. (AP Photo/Gregory Bull)

L’athlète de 38 ans cite Terry Fox parmi ses idoles et précise que son objectif a toujours été de remporter une médaille olympique. Cependant, elle souligne que peu importe le résultat à Rio, Nikola est très fière de son parcours d’olympienne.

« En tant qu’athlète professionnelle, je me fixe des défis et je veux les relever avec brio. Je veux être une source d’inspiration pour les autres et les encourager à réaliser leurs rêves. »