Biographie :

La devise de Nikola Girke, « Oser rêver, oser accomplir, oser réussir », est inspirée de son idole Terry Fox qui disait : « J’aimerais que les gens comprennent que rien n’est impossible si on essaie. Les rêves peuvent se réaliser si on se donne la peine d’essayer. » Nikola a suivi ce conseil après le décès de son père, emporté par le cancer du pancréas en 1997. Après avoir arrêté la voile pendant la maladie de son père, elle a choisi de poursuivre son rêve olympique, aux dépens de son confort personnel. Elle fait partie des quelques athlètes qui concourent dans deux classes olympiques différentes, ayant commencé en 470 à Athènes 2004, avant de passer, en 2005, à la classe RS:X, dans laquelle elle s’est qualifiée pour Beijing 2008 et Londres 2012. Elle concourra dans une troisième classe de bateau à Rio 2016, soit la nouvelle classe mixte Nacra 17 avec son partenaire Luke Ramsay. En tant que meilleure véliplanchiste féminine du Canada, Nikola a inscrit le meilleur résultat olympique du pays à ce jour lorsqu’elle a terminé à la 10e place à Londres, en 2012. Depuis ces Jeux pourtant, elle n’a pratiqué son sport qu’à quelques reprises. Cependant, lorsqu’elle est remontée sur sa planche, deux jours après son retour des Championnats du monde de voile : Nacra 17, il ne lui a suffi que d’une seule semaine d’entraînement pour décrocher la seule place attribuée au Canada en RS:X féminin pour TORONTO 2015. Nikola et Luke ont bien entamé l’année 2016 en se qualifiant pour Rio 2016 avec leur 15e place à la Coupe de monde de Miami et leur 15e position aux Championnats du monde de voile : Nacra 17.

À propos de l’athlète…

Famille : Elle est la fille de Klaus (décédé en 1997) et d’Inge, et elle a une sœur aînée, Tamara. Débuts : Elle a commencé la pratique de la voile à l’âge de 8 ans à l’occasion d’un camp d’été. Dès l’âge de 12 ans, elle participait à ses premières compétitions. À 16 ans, lors d’un voyage au Costa Rica avec son père, qui était un fervent navigateur, elle a découvert la planche à voile. Au-delà de la voile : Elle aime passer son temps à réparer une fourgonnette VW classique. Elle adore le surf, le vélo, le ski de fond, la raquette et le jardinage. Elle détient un baccalauréat en sciences de l’activité physique de l’Université de la Colombie-Britannique qu’elle a obtenu en 1999. Elle est accompagnatrice de gestionnaires agréée (Université Royal Roads, 2013); elle travaille à son compte et fait de la consultation. Elle est affiliée à Rapides et Radieuses, à Sport jeunesse et au Club jeunesse 60 minutes, des organismes qui donnent aux enfants la chance de pratiquer des sports et qui renforcent l’autonomie des filles. Son rituel d’avant compétition est de ne jamais terminer la course d’entraînement. On la surnomme Naki, Nikki G. Elle voyage pour se rendre aux compétitions importantes avec son ours en peluche, Felix, qu’elle a reçu en cadeau pour son premier anniversaire de naissance.