Les joueurs de volleyball de plage, Benjamin Saxton et Chaim Schalk, ont finalement triomphé face aux Allemands.

Nous disons cela parce qu’après cinq défaites consécutives face à Jonathan Erdmann et Kay Matysik, les Canadiens ont triomphé 2-0 (21-17, 21-18) pour s’emparer de la médaille de bronze dimanche à Olsztyn, en Pologne.

Les meilleurs duos masculins canadiens sur le circuit mondial de la FIVB ont subi un revers en trois manches lors de la demi-finale face aux champions du monde brésiliens Alison et Bruno. « Nous étions motivés à gagner après une défaite crève-coeur contre Alison et Bruno », a affirmé Benjamin Saxton de Calgary.

Chaim Schalk de Red Deer en Alberta a parlé de «revenir aux bases» après une 25e place au Grand Chelem de Long Beach à la mi-août. Avant la Californie, le duo a mis la main sur la médaille d’argent au Grand Chelem Yokohama à la fin juillet.

En plus de remporter leur seconde médaille de la saison, le tandem a ramené à la maison 32 000 $ (US), ce qui n’est pas si mal considérant le taux de change ces jours-ci.

Josh Binstock et Sam Schachter étaient 17e alors que du côté du tournoi féminin, Jamie Broder et Kristina Valjas occupaient le 5e rang et Heather Bansley et Sarah Pavan le 9e .

LIRE | Le secret derrière le succès du Canada en volleyball de plage

Ce fut une très bonne saison 2015 pour le programme canadien de volleyball de plage qui a fait son entrée parmi l’élite mondiale au cours des derniers mois. Les femmes ont combiné leurs efforts pour mettre la main sur six médailles du circuit mondial (une d’or, deux d’argent et trois de bronze) alors que du côté des hommes, la récolte était de trois médailles (deux d’argent et une de bronze).

Le portrait olympique se précise

Si la période de qualification se terminait aujourd’hui, le Canada obtiendrait deux places pour ses équipes féminine et masculine à Rio 2016.

Nous pouvons d’ailleurs remercier les duos masculins Saxton/Schalk et Binstock/Schachter ainsi que les tandems féminins Bansley/Pavan et Broder/Valjas pour leur travail. Le top 15 du classement olympique en date du 13 juin 2016 obtiendra une qualification olympique pour son pays (jusqu’à concurrence de deux par nation).

Les tournois du Grand Chelem permettent de récolter plus de points sur le circuit mondial de la FIVB, c’est-à-dire 800 points pour le vainqueur, puisque le niveau est souvent plus relevé. La Pologne était le dernier Grand Chelem de l’année, mais quelques Open FIVB moins compétitifs (500 points pour le gagnant) sont encore au programme.

De plus, les finales du circuit mondial sont prévues à la fin septembre et au moins une équipe masculine canadienne et deux formations féminines devraient y participer.