Les athlètes québécois devront jouer un rôle important à Sotchi si le Canada désire surpasser sa récolte record de 14 médailles d’or à Vancouver. Dans le cadre du compte à rebours en vue des prochains Jeux olympiques d’hivers, olympique.ca vous présente les 14 meilleurs espoirs québécois. Durant les 14 semaines menant à la cérémonie d’ouverture, nous ferons le décompte des olympiens issus de la belle province ayant les meilleures chances d’atteindre la plus haute marche du podium.

Autres : Marianne St-Gelais| Mikaël Kingsbury | Dominique Maltais | Kaya Turski | Chloe Dufour-Lapointe  | Alex Harvey | Justine Dufour-Lapointe | Marie-Philip Poulin | Érik Guay | Jasey-Jay Anderson 

Cette semaine, les regards se posent sur le champion olympique Alexandre Bilodeau.

COC photo: Mike Ridewood

Biographie :

Alexandre Bilodeau est né à Rosemère le 8 septembre 1987. Très jeune, il possédait déjà un talent naturel pour les sauts, ce qui lui a permit de gravir rapidement les échelons du ski acrobatique. En 2004, il choisit de se concentrer sur les épreuves de bosses et se joint au programme de développement de l’équipe nationale. Alexandre Bilodeau devient vite un favoris sur la scène internationale, surtout grâce à sa solide formation en ski acrobatique. À 18 ans, il participe à ses premiers Jeux olympiques à Turin, en Italie. Une honnête 11e place lui promet un bel avenir pour 2010. Il marqua justement l’histoire aux Jeux de Vancouver en étant le premier Canadien à remporter une médaille d’or en sol canadien. Quatre ans plus tard, en plus de se préparer pour Sotchi 2014, Alexandre poursuit ses études au baccalauréat en comptabilité à l’Université Concordia.

L’espoir :

Champion olympique aux bosses à Vancouver 2010
, Alexandre Bilodeau possède également trois titres aux Championnats du monde aux bosses en parallèle (2009, 2011, 2013). Une chaude lutte est à prévoir entre « le boss des bosses » et le jeune prodige québécois Mikaël Kingsbury. Les deux se sont disputé la plus haute marche du podium durant toute l’année 2013. Aux Championnats du monde à Voss, Kingsbury a remporté celle des bosses alors que Bilodeau a remporté celle des bosses en parallèles. Depuis les dernières semaines en Coupe du monde, c’est Kingsbury qui a pris le dessus à l’épreuve des bosses, celle qu’on retrouve aux Jeux olympiques. « Le 2e est le premier perdant » est la devise d’Alexandre Bilodeau. Le champion olympique fera donc tout ce qui est en son pouvoir pour retourner au pays avec un deuxième titre en poche. À suivre…

Plus sur Alexandre Bilodeau :

Site web : www.alexbilodeau.com
Twitter : @ABilodeau_ski
Facebook : Alexandre Bilodeau

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Enhanced by Zemanta