Les athlètes québécois devront jouer un rôle important à Sotchi si le Canada désire surpasser sa récolte record de 14 médailles d’or à Vancouver. Dans le cadre du compte à rebours en vue des prochains Jeux olympiques d’hivers, olympique.ca vous présente les 14 meilleurs espoirs québécois. Durant les 14 semaines menant à la cérémonie d’ouverture, nous ferons le décompte des olympiens issus de la belle province ayant les meilleures chances d’atteindre la plus haute marche du podium.

Autres : Chloe Dufour-Lapointe | Marie-Philip Poulin | Érik Guay | Jasey-Jay Anderson | Alex Harvey

Cette semaine, nous découvrons le potentiel de la skieuse Kaya Turski, qui prendra part à la nouvelle discipline de Sotchi : le Slopestyle.

Anna Segal, Keri Herman, Kaya Turski

Biographie :

Kaya Turski est née le 3 mai 1988 à Montréal. Enfant téméraire et recherchant les sensations fortes, Kaya est tombée dans l’univers du ski freestyle en 2005. Elle a prit part aux compétitions de slopestyle dans le circuit des X Games et est vite devenue une vedette du sport. Cependant, Kaya a dû passer près de deux saisons entières hors des pistes à cause d’une blessure aux organes internes et au genou durant la saison 2006/2007. La skieuse a prit d’assaut la saison 2008/2009 en remportant ses trois premières épreuves de l’année et terminant troisième à ses premiers Jeux X Games d’hiver. Depuis ce temps, Kaya Turski ne compte que des podiums à son actif et se trouve en excellente position en vue des prochains Jeux Olympiques. Elle passe son temps entre Montréal et Mammonth lakes, où elle s’entraîne.

Kaya Turski

L’espoir :

Malgré une blessure au genou ayant sérieusement compromis ses chances de participer aux prochains Jeux olympique il y a moins d’un an, Kaya Turski a réussi à se hisser au sommet du classement. Un titre qu’elle détient depuis les cinq dernières années. La skieuse montréalaise est donc en très bonne position pour devenir la première championne olympique en Slopestyle. 

Plus sur Kaya Turski :

Twitter| Facebook Site Web