SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Marielle Thompson, la skieuse à battre

Marielle Thompson, la skieuse à battre
www.winstonswchow.com

Par Paula Nichols
Recherchiste de contenu, Comité olympique canadien

Grand Prix Skicross

Marielle Thompson

Le froid de canard qui sévissait à Nakiska, en Alberta, n’a pas empêché Marielle Thompson de commencer la saison de la Coupe du monde en lion et de confirmer sa place dans l’Équipe olympique canadienne des Jeux de 2014 à Sotchi. Elle est notre athlète de la semaine.

Lors du premier arrêt du circuit de la Coupe du monde de ski cross, la température hivernale a chamboulé l’horaire des épreuves. Deux courses devaient être disputées pendant le week-end, mais la course de vendredi a été remise à samedi, et celle de samedi annulée en raison du mercure qui avoisinait les -30 °C. Marielle n’avait donc qu’une seule chance de monter sur le podium devant les siens, et la skieuse l’a saisie.

Marielle Thompson a dominé les trois descentes éliminatoires avant de se mesurer en finale aux trois skieuses au sommet du classement de la Coupe du monde de l’an dernier : la Suisse Fanny Smith ainsi que les Françaises Ophélie David et Marielle Berger Sabbatel. Parce que son classement était le plus bas des quatre finalistes, Marielle a hérité du portillon extérieur. Après le signal du départ, elle n’a fait ni une ni deux avant de se faufiler à l’intérieur pour ensuite accroître son avance jusqu’au fil d’arrivée.

« Je suis super contente d’avoir eu la chance de rendre fiers les spectateurs qui ont passé toute la journée dehors dans le froid, et je suis très satisfaite des bonnes performances de notre équipe. Le départ est la clé de ce parcours. En partant d’un portillon extérieur, je savais que j’avais besoin d’un départ canon. C’est ce que j’ai fait, et je suis restée en tête jusqu’à la ligne d’arrivée », raconte Marielle.

« Ça m’aidera à gagner en confiance. »

Ses performances de la saison 2012-2013 et sa paire de médailles d’argent en Coupe du monde (dont une sur le parcours olympique de Sotchi) et sa médaille d’argent des Championnats du monde de la FIS ont permis à Marielle de se préqualifier pour les Jeux de 2014 à Sotchi. Elle a également remporté la médaille d’or des Championnats du monde junior de la FIS de 2013. Elle n’avait besoin que d’un top 12 cette saison pour confirmer son laissez-passer olympique. Un an auparavant, Marielle trônait au sommet du classement général de la Coupe du monde, ce qui lui a valu d’être la première Canadienne à remporter le globe de cristal de l’épreuve de ski cross.

« C’est génial de représenter le Canada aux Jeux olympiques. Ça m’aidera à gagner en confiance. J’ai obtenu de bons résultats à la fin de la saison dernière et je m’en sers pour commencer la saison en force », dit Marielle.logo

L’équipe de ski cross fera ensuite escale à la Coupe du monde de Val Thorens, en France. Les qualifications sont prévues le samedi 14 décembre, et la finale le dimanche 15 décembre.

www.winstonswchow.com

Par Paula Nichols
Recherchiste de contenu, Comité olympique canadien

Passionnée depuis toujours des Jeux olympiques et des athlètes qui y participent.

Identification Olympique

Sondage

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 30 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.