Biographie :

Broderick Thompson s’est distingué en 2014‑2015 quand il a terminé au 1er rang du classement de l’épreuve de super-G de la Coupe Nor-Am. Il a aussi fait ses débuts sur le circuit de la Coupe du monde; en janvier, il a obtenu ses premiers points en Coupe du monde au combiné alpin à Wengen, en Suisse. Vers la fin de la saison 2016‑2017, Broderick a subi une déchirure du ligament latéral radial et une entorse des deux ligaments collatéraux tibiaux en faisant une violente chute durant l’épreuve de descente qui a eu lieu à Kvitfjell, en Norvège, en février. Heureusement, il a pu éviter de se faire opérer et a plutôt fait de la physiothérapie intense.

Il était prêt à faire de la compétition au début de la saison 2017‑2018 et a réalisé la meilleure performance de sa carrière en décembre quand il a obtenu une 8e place au combiné alpin à Bormio. À PyeongChang 2018, Broderick a terminé en 23e position à l’épreuve du super-G. Il s’est également classé au 23e rang en combiné alpin.

Comme athlète de développement, Broderick avait participé aux Championnats du monde juniors en 2013, 2014 et 2015. Sa sœur aînée, Marielle Thompson, est championne de ski cross des Jeux olympiques d’hiver de Sotchi 2014.

À propos de Broderick

Débuts : Il a commencé à faire du ski au même moment qu’il apprenait à marcher; il a commencé à faire de la compétition à 11 ans. Au‑delà du ski alpin : Il est ambassadeur de Right to Play. Il sculpte le bois, joue du ukulélé et est aventurier à temps partiel. Il travaille au gîte du passant de ses parents pendant l’entre-saison. Il aime jouer au baseball, au volleyball et au tennis. Devise favorite : Celui qui gagne n’abandonne jamais; celui qui abandonne ne gagne jamais. Il est inspiré par Terry Fox, qui a fait preuve de cran, de détermination et de patience, des qualités auxquelles aspire Broderick. Il s’est fracturé le bras quatre fois.