Biographie :

De toute sa vie d’athlète, Josh Kirkpatrick rêvait de participer aux Jeux olympiques. Athlète exceptionnel d’athlétisme au secondaire et à l’université, il a représenté le Canada en saut à la perche aux Jeux de la francophonie internationale de 2009. Mais après avoir reçu son diplôme, il avait laissé derrière lui le sport de haute performance jusqu’à une rencontre fortuite avec un entraîneur de bobsleigh alors qu’il jouait à la balle lente dans une ligue récréative.

À l’été 2014, il a participé à un camp de dépistage de talents, et au mois de décembre suivant il a participé à sa première course de la Coupe du monde comme membre de l’équipage de bob à quatre de Christopher Spring. En 2015, il a écrit une page d’histoire à ses débuts aux Championnats du monde tandis qu’il a poussé le traîneau de Kaillie Humphries qui est devenue la première femme à piloter un bob à quatre à des Championnats du monde. Josh a continué d’être un contributeur clé pour les équipages de bob à quatre du Canada sur le circuit de la Coupe du monde. Son meilleur résultat en carrière s’est produit en décembre 2016 quand il a aidé à pousser Justin Kripps vers la 5e place à Whistler. Il a égalé ce résultat en décembre 2017 tandis qu’il était membre de l’équipage de Christopher Spring qui a terminé en 5e place à Winterberg, en Allemagne.

À PyeongChang 2018, Josh et ses coéquipiers Nick Poloniato, Ben Coakwell et Cameron Stones, sont arrivés douzièmes à l’épreuve de bob à quatre.

À propos de Josh

Débuts : Il était terrifié à l’idée de participer à son premier camp d’entraînement de bobsleigh en raison de l’intensité de tous les hommes imposants de l’équipe, mais le camp lui a ouvert les yeux sur le dévouement nécessaire pour faire du bobsleigh. Au‑delà du bobsleigh : Il possède un diplôme en économie appliquée et gestion avec spécialisation en marketing obtenu en 2010 à l’université Cornell. Il a travaillé pour les Flames de Calgary pendant trois ans avant de s’initier au bobsleigh. Il travaille pour les Timbres de Pâques, à London (Ont.), pendant la saison morte. Il joue au golf le plus souvent possible et aime aussi jouer à la balle lente. Pour composer avec les voyages pour les compétitions, il joue à des jeux avec ses coéquipiers.